Evocations électroniques pour citoyens numériques

Alors que l’on est toujours sans nouvelles d’un éventuel deuxième album de Monsieur Saï dont Le Nouveau Patriote tourne régulièrement depuis 2008 sur les platines des amateurs de hip-hop apocalyptique et schizoïde à la subversion décalée, c’est du côté de son label Good Citizen Factory (maison également du talentueux Synestésie/A2b dans un registre plus ambient et planant) que les choses se bousculent en cette fin d’année avec la parution mi-octobre d’un quatrième opus de l’excellent Doz1jeE, son deuxième cette année après le cinématique M7rrors de février dernier à découvrir ici en textes, images et bien sûr musique.

Associé pour l’occasion avec le rappeur anglais James Eagalwulf habitué des collaborations au sein du label manceau, le producteur et arrangeur signe avec The Crippling Room 14 titres évoluant entre électro claustrophobe, breakbeat évocateur et hip-hop malaisant avec une pointe de dub, invitant justement Monsieur Saï ainsi que Pandra et Gemma B. à poser leur flow ou encore Soberboy à la guitare.

Mais le gros de l’actualité de Good Citizen Factory réside comme souvent autour de Cyesm (photo), son prolifique fer de lance aux manettes sur une paire de morceaux du Nouveau Patriote et davantage porté de son côté sur des instrumentaux en cinémascope à rapprocher d’Ez3kiel notamment, ou en plus jazzy au sein de son projet parallèle Twelve Code. Prévu pour le 10 décembre en numérique ou édition CD limitée à précommander ici, Undisclosed, son huitième opus en tout juste quatre ans lui permettra de retrouver sur un certain nombre de titres la chanteuse Clelia Vega côtoyée au sein des formations (Dive In) Static Motion (plutôt orientée vers une pop atmosphérique torturée) et MAP (lorgnant cette fois sur un dub mélodique). En attendant, on se rabattra sur l’EP C To M en libre téléchargement depuis quelques jours, une bonne porte d’entrée dans cet univers aux confins de l’abstract hip-hop et du trip-hop.

Quant à Monsieur Saï, également MC du trio Substance M héritier à sa manière des truculents Gravité Zéro, on vous engage si ce n’est déjà fait à découvrir sur deezer ou autre ce Nouveau Patriote et l’EP Planète Vide toujours offert au téléchargement : aussi pessimiste mais moins déprimant qu’Arnaud Michniak, aussi incisif mais moins sérieux que Psykick Lyrikah, aussi thrash dans l’absurde et l’humour noir que NonStop avec sa vision aux traits à peine forcés d’une société pathétique et désincarnée, mais musicalement bien plus proche de la virtuosité morbide de feu Abstrackt Keal Agram, ce jeune beatmaker et MC admirateur des labels Def Jux et Anticon ou encore d’Anti-Pop Consortium semble promis à une place de choix parmi les trop rares ténors d’un hip-hop hexagonal au point mort.

News - 22.11.2010 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 19 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends