Mush met un tigre dans son moteur

Révélé en 2010 par le charmant EP Tunnel Visions qui culminait sur le romantisme synthétique d’un You’re Afraid irrésistible d’évidence et de mélancolie, John Jagos s’était dès lors rallié les blogueurs les plus avisés de la génération chillwave mais également quelques nostalgiques de la synth-pop à la fois dansante et touchante des Pet Shop Boys, caressés par l’idée d’avoir enfin trouvé en Brothertiger un digne héritier du duo anglais période Behaviour.



De là à imaginer le jeune musicien de Toledo, Ohio signé chez Mush pour son premier long format, il faut bien avouer qu’on était loin du compte mais au regard du drôle de clip de Lovers qui pervertit l’esthétique 80’s des Tennis, Puro Instinct et autres Thao & Mirah par son playback transgenre, on se dit que l’ironie du bonhomme a dû compter autant que la candeur désarmante de ses mélodies ou les contours brumeux de ses productions éthérées dans le choix du label californien :


En attendant le prochain extrait I’ve Been Waiting puis la sortie de l’album Golden Years le 27 mars prochain, on pourra donc retrouver ce Lovers en single dès mardi prochain avec une poignée de remixes signés par les Japonais Jesse Ruins et Avec Avec ou encore les Italiens de Casa Del Mirto :


... mais sans plus attendre c’est Wind At My Back que l’on vous a déniché via Bandcamp parmi les diverses démos offertes en free download par l’Américain ces deux dernières années, un titre qui devrait néanmoins évoluer et gagner en contraste dans sa version album :

News - 06.01.2012 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 30 septembre 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends