Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/indierockmag/www/config/ecran_securite.php on line 290
Le streaming du jour #1000 : Otto A. Totland - ’Pinô’ | Indie Rock Mag

Le streaming du jour #1000 : Otto A. Totland - ’Pinô’

Pour marquer le coup de cette millième, Sonic Pieces, l’un des nos labels favoris auquel IRM Radio rendait hommage il y a quelques semaines encore au travers d’une sélection de perles ambient et modern classical, offre jusqu’au week-end la primeur exclusive de sa prochaine sortie : le premier album solo du Norvégien Otto Totland, moitié de Nest et Deaf Center dont on connait depuis l’EP Harmony From The Past paru fin 2012 le goût pour les mélodies de piano épurées au spleen troublant d’introspection et de fragilité.

Intitulé Pinô, l’album sort le 31 janvier et déroule sur 18 vignettes en piano mineur sa musique de chambre contemporaine dont le romantisme délicat et tout en retenue évoque avec pudeur ce voile de solitude et de regrets qu’on laisse volontiers s’envoler lorsque l’espoir renaît. Enregistrées par Nils Frahm avec le sens du dépouillement qu’on lui connaît, sans volonté de masquer le son produit par l’enfoncement des touches ou autres "imperfections" qui ajoutent au caractère intime de l’enregistrement, les compositions du Norvégien sont de celles qui donnent l’impression d’être jouées pour soi, au coin d’un feu de bois tandis qu’à l’extérieur la neige se dépose en silence sur nos douleurs passées, provoquant l’envol des corbeaux (Julie).

Parfois, le hiss gagne du terrain tel le reflux discret de quelque tourment à demi-oublié (Flomé), à d’autre moments les arpèges se diluent en échos dans la brume de nos souvenirs délavés par le temps (Aquet), mais jamais l’ennui ne pointe le bout de son nez malgré l’austérité de l’instrumentation, c’est dire la confortable mélancolie que distille ce premier LP particulièrement attachant.

Streaming clos


Streaming du jour - 21.01.2014 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Otto A. Totland sur IRM