Eels

Depuis 1996 et le sublime Beautiful Freak , la formation menée par Mark Oliver Everett n’a jamais cessé de nous faire voyager au gré des humeurs de son leader...



Il faut dire que, juste après le succès commercial de ce premier album, celui qui avait déjà signé deux albums en solo sous le pseudonyme de E ne sera pas épargné par la vie, perdant tour à tour sa sœur et sa mère. L’album suivant, Electro-Shock Blues en porte les stigmates. Mark Oliver Everett ne cesse d’expérimenter, utilisant par ailleurs un son plus électronique que par le passé, sur lequel viennent se greffer des paroles hantées par le champ lexical de l’hôpital.

Après ces deux chefs-d’œuvre, Eels poursuivra son petit bonhomme de chemin, avec la pop sucrée de Daisies Of The Galaxy en 2000, les expérimentations osées de Souljacker , puis le folk-rock de Shootenanny !. Eels semble s’être fixé dans ce dernier registre, que ce soit sur l’album-autobiographie que constitue Blinking Lights and Other Revelations ou sur la récente trilogie sortie par le groupe...




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 13 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends