Le streaming du jour #1789 : Eevee - ’Seeds’

Vinyl Digital, label ayant accueilli DJ Krush et distributeur du dernier disque de l’excellent Miyamigo qui s’invitait sur notre compilation IRMxTP, contient un tel lot de perles que nous n’en ferons probablement jamais le tour.

Il faudrait en effet des journées entières pour prêter une oreille attentive à chacun des artistes signés sur le label digital. La Néerlandaise Eevee fait néanmoins partie de ceux dont l’univers est si singulier que l’écoute de son dernier opus a constitué une évidence.

Illustré par un dessin probablement issu d’un animé japonais - le nom de l’auteur et du disque étant incrustés avec la même typographie que les sous-titres qui les accompagnent habituellement -, les graines de Seeds évoquent probablement les germes d’une nouvelle manière d’appréhender la vie. De trouver son propre bonheur.

Et si la Hollandaise ouvre les vannes de son cœur peut-être plus que de raison, c’est parce qu’elle entrevoit la lumière de l’apaisement. "Il s’est passé tellement de mauvaises choses dans ma vie et je me suis toujours sentie déprimée dans ma jeunesse. Quand mon père est mort, j’ai eu l’impression d’être moi-même morte à l’intérieure, mais cela m’a ouvert les yeux et permis de comprendre ce que je faisais de ma vie. Finalement, cela a débouché sur une belle transformation. Mon état d’esprit a changé, j’ai apprécié les petites choses de la vie de tous les jours. J’ai voulu partager cela car je me suis toujours sentie seule dans ce combat, mais nous ne sommes pas seuls, il y a tellement de gens qui ressentent les mêmes choses que nous".

C’est justement cet apaisement, ou du moins cette quête d’apaisement, qui émerge sur ce disque composé de treize titres lorgnant vers une forme d’abstract hip-hop qui brasse des horizons larges. Sur Belas, sommet du disque, une guitare en bois se mêle à des rythmiques sèches sur un chant hispanophone discret mais radieux.

Les boucles nostalgiques de Lay It Down, la ritournelle mélanco-dramatique aux relents néanmoins optimistes du Forget final, les sonorités asiatiques sur fond de beats hip-hop de M i s t ou les souffles apaisants et minimalistes de When I Met You, il y en a décidément pour tous les goûts.

Smooth et lo-fi à la fois, Eevee ravira les amateurs d’un hip-hop à l’ancienne, mais elle ne se restreindra évidemment pas à ce seul public. Serein et mélancolique, s’appuyant sur des beats puissants sans jamais sombrer dans l’écueil de la démonstration, Seeds est un secret encore bien gardé qui mériterait d’atteindre un public plus large.


Streaming du jour - 24.01.2018 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Eevee sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 15 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends