Eluvium a trouvé sa voix

Trois ans après le néo-classique évocateur d’un Copia majestueux et touchant mais quelque peu gâché par ses claviers bontempi, Matthew Cooper renoue avec ses premières amours drone-ambient sur Similes (voir le tracklisting), nouvel album d’Eluvium à paraître demain chez Temporary Residence Ltd. mais en écoute dans son intégralité pour quelques jours (heures ?) encore via NPR pour les plus pressés.

Un changement majeur toutefois pour ce cinquième opus puisque l’américain y prend le micro pour la toute première fois de sa carrière. En atteste notamment The Motion Makes Me Last, qui nous révèle outre le chant légèrement angoissé de son auteur une autre première, l’utilisation de percussions électroniques apportant une urgence inhabituelle à la musique ordinairement contemplative d’Eluvium, qui tend ici vers la dream pop sans rien sacrifier à la délicatesse des arrangements ni à la subtilité des paysages sonores sculptés par Cooper, privilégiant cette fois l’héritage de Brian Eno à celui d’Erik Satie ou de Philip Glass.

News - 22.02.2010 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #1795 : Eluvium - 'Shuffle Drones'

Matthew Cooper tente de déjouer les habitudes d’écoute de nos contemporains avec cet album au concept singulier (expliqué via les titres des morceaux qui forment une sorte de mode d’emploi aux allures de profession de foi), dont les courts instrumentaux orchestraux, basés sur des nappes de cordes et de drones vaporeux au spleen apaisant et les (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 15 décembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends