Seefeel réincarné

Parti d’un shoegaze électronique abstrait préfigurant Maps et autres School Of Seven Bells (remixés l’an dernier par leurs soins avec Chain sur l’EP My Cabal ) le temps du séminal Quique en 93 qui s’invitait déjà en terrain drone ambient sur un morceau tel que Signals entre deux incursions dans cette IDM ténébreuse qu’allait bientôt explorer le guitariste et leader Mark Clifford en solo avec son propre projet Disjecta, Seefeel en terminerait trois ans plus tard dans les limbes dark ambient arides et fantomatiques de l’ardu (CH-VOX), aux rythmiques minimalistes voire carrément inexistantes, paru sur le très select label Rephlex d’Aphex Twin.

Entre ces deux extrêmes, le parfait Succour sorti chez Warp qui signait alors son premier groupe "à guitares", un chef-d’oeuvre qui allait révolutionner l’IDM au même titre que le Tri Repetae d’Autechre en cette année 1995, ouvrant la voie aux plus aventureux explorateurs des grands espaces intérieurs, Boards Of Canada en tête. Un second sommet aussi, signé Daren Seymour la même année avec son prédécesseur à la basse au sein de Seefeel, Mark Van Hoen, en prélude à leur collaboration avec Sarah Peacock et Justin Fletcher au sein de feu Scala : le méconnu mais fabuleusement évocateur Aurobindo : Involution qui allait laisser des traces sur les futurs travaux dark ambient de Deathprod ou Justin Broadrick.

Seefeel, groupe essentiel en somme, que l’on avait eu le plaisir de retrouver le temps d’un titre inédit et d’un remix sur les compilations Warp20 l’an dernier, accompagnées d’une performance exceptionnelle à Paris en mai qui aura valu aux londoniens d’être à nouveau courtisés par le co-fondateur du label anglais, Steve Beckett. "Ce groupe doit être entendu, il doit être vu et c’est pourquoi nous nous impliquons à nouveau aujourd’hui. Les membres d’une famille peuvent parfois s’éloigner de longues années mais il finissent toujours par revenir au bercail". Résultat : une reformation inespérée qui passera par une date de concert à Londres le 16 septembre à l’ICA (Institute of Contemporary Arts) et par un EP de quatre titres prévu pour le 20 dont l’avant-goût presque glitch-pop devrait en étonner plus d’un parmi les fans de la première heure :

Seefeel - Faults by Warp Records

Eh oui, ça chante, la faute à Sarah Peacock qui revient au premier plan 17 ans après les choeurs stratosphériques de Quique. Une sensibilité neuve à laquelle la nouvelle incarnation du groupe n’est sans doute pas étrangère, Justin Fletcher et Daren Seymour ayant laissé leur place aux japonais Shigeru Ishihara (aka DJ Scotch Egg) et E-da (ancien batteur de Boredoms).

"Nous avions toujours dit que nous ne ferions pas de nouvel album avec Seefeel à moins d’être capables de présenter quelque chose de neuf", explique Mark que l’on avait récemment retrouvé via son propre label Polyfusia Records (du nom d’une compil’ des premiers EPs de Seefeel parue en 94) au côté de Simon Keahola (aka Calika) avec les nappes électro cosmiques et organiques de l’excellent Running Taper en 2005. "Avoir deux nouveaux membres a vraiment aidé à instaurer une dynamique inédite. (...) Nous grandissons en tant que groupe de scène, en introduisant des éléments d’improvisation, des structures plus déliées que nous n’aurions jamais pu imaginer quelques années auparavant" ajoute-t-il. "J’ai hâte de voir comment nous allons nous développer dans cette nouvelle direction."

Et pour ceux qui ont hâte eux aussi, en attendant l’album qui devrait suivre dans la foulée, les précommandes pour Faults sont ouvertes via bleep.com.

News - 03.09.2010 par RabbitInYourHeadlights
 


Ensemble Economique, J. Cymerman, A. Navarro, Seefeel : ne manquez pas les concerts parisiens d'IRM !

Comme annoncé précédemment mais avec une semaine de report, l’excellent Alexandre Navarro conviera le public parisien à s’abandonner aux rêveries ambient de ses harmonies électro-acoustiques ce samedi au Vent Se Lève, 181 avenue Jean Jaurès (derrière le Café Jean) dans le 19e arrondissement. Changement de programme, il y sera accompagné de Dys, duo (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 24 janvier 2019


Sulfure Festival

surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends