Morgan Packard - Moment Again Elsewhere

1. Ready
2. Unveil
3. Allow
4. Insist
5. Persist
6. Although
7. Window
8. Explain
9. Again
10. Elsewhere
11. Moment
12. Reveal

2010 - Anticipate Recordings

Sortie le : 11 octobre 2010

Morgan Packard, poète des sensations éphémères

Motifs de piano répétés en séquences enivrantes à la poésie abstraite, traînées d’accordéon mélancoliques ou saxo solitaire et caressant sur fond d’électronique solaire et impressionniste aux rythmiques minimalistes et aux schémas subtilement mouvants, le new-yorkais Morgan Packard a un background jazz et quelque part ça s’entend.

De son apprentissage du saxophone dans sa Nouvelle-Angleterre natale à ses cours plus théoriques dans une école de Boston, il lui aura fallu le choc de la drum’n’bass pour réaliser qu’autre chose demandait à naître de son imaginaire, un univers plus systémique, plus structuré qui le ferait bientôt passer par une phase d’étude de la musique classique mais porteur de la même capacité à transposer les sensations dans toute leur fugacité et leur pure abstraction physique.

Ingurgitant logiquement ambient, dubtronica et techno, c’est donc vers une électro protéiforme que s’est tourné le musicien depuis ses débuts en studio avec son patron de label Ezekiel Honig, suivis de près par un premier album solo apnéique, Airships Fill The Sky, qui bénéficiait déjà en 2007 de ses propres outils de programmation puisque le bonhomme semble décidément avoir tous les talents.

En résulte ce son à part, à la fois irréel et chaleureux tel qu’imaginé par son auteur sans concessions inhérentes aux limitations technologiques, qui donne toute leur ampleur aux modèles mathématiques pourtant si touchants dans leurs irrégularités de cette ambient techno aujourd’hui ouverte aux respirations mais aussi plus resserrée dans son format : des morceaux souvent inférieurs aux trois minutes dont le pouvoir d’envoûtement quasi-hypnotique est devenu plus vertical qu’horizontal, agissant dans l’espace qui sépare les arrangements acoustiques aériens de ces infrabasses subaquatiques, les rayons de soleil synthétiques comme amortis à mesure de leur pénétration dans cet océan de drones feutrés aussi vivants que les vibrations amplifiées des ailes d’un insecte.

Un album insaisissable et captivant, dont le pouvoir de fascination semble se renforcer à chaque écoute.


( RabbitInYourHeadlights )


CD - 12.10.2010 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Morgan Packard sur IRM - Site Officiel - Myspace