Maximum Balloon - Maximum Balloon

Après l’excellent Dear Science en 2008, les musiciens de TV on the Radio avaient décidé d’observer une petite pause. Pour souffler. Mais certaines habitudes sont difficiles à perdre...

1. Groove Me (feat. Theophilus London)
2. Young Love (feat. Katrina Ford)
3. Absence of Light (feat. Tunde Adebimpe)
4. If You Return (feat. Little Dragon)
5. Shakedown (feat. Kyp Malone)
6. Communion (feat. Karen O)
7. Tiger (feat. Aku Orraca-Tetteh)
8. The Lesson (feat. Holly Miranda)
9. Apartment Wrestling (feat. David Byrne)
10. Pink Bricks (feat. Ambrosia Parsley)

date de sortie : 21-09-2010 Label : Interscope Records

Celle de revenir en studio notamment. Ainsi, Tunde Adebimpe, chanteur principal du groupe se sera permis une escapade solitaire en sortant un single sous le pseudonyme de Fake Male Voice avant de s’offrir le luxe d’une apparition sur Pray for Rain, morceau d’ouverture du dernier album de Massive Attack... De son côté, Kyp Malone, l’autre voix du groupe new-yorkais, enregistrait en tant que Rain Machine un album éponyme au succès mitigé.

Les deux acolytes n’ont d’ailleurs pas décidé d’en rester là puisqu’ils sont également venus prêter leur voix au premier album de Maximum Balloon. En grattant la chose, on se rend d’ailleurs compte que c’est Dave Sitek, multi-instrumentiste et producteur de TV on the Radio qui se cache sous cette identité... On a connu des musiciens dont les pauses musicales s’avéraient moins productives...

Qu’importe. Cet album à l’intrigante pochette - on aperçoit Dave Sitek, un ballon de baudruche à la main, dans une posture à mi-chemin entre une prise d’envol et une marche tranquille - se révèle sans prétention. Mais bougrement bien ficelé. Maximum Balloon s’affranchit des schémas expérimentaux complexes de TV on the Radio pour réussir un exigeant album de pop électronique. Le casting est également impressionnant puisque, outre ses deux compagnons de route de TV on the Radio, Dave Sitek convie Katrina Ford (Celebration), Karen O (Yeah Yeah Yeahs) ou encore Ambrosia Parsley (Shivaree) pour un mélancolique Pink Bricks final que cette dernière sublime.

Arrangeur de génie - ses travaux avec le combo new-yorkais nous avaient suffi pour nous en convaincre -, Dave Sitek réussit à rendre l’œuvre finale cohérente, malgré toutes ces collaborations, en soignant transitions et temps morts. On retiendra quelques moments de grâce sur cet album, notamment The Lesson où la voix tourmentée d’Holly Miranda apporte du relief à une production déjà efficace. Mais surtout, on ne pourra pas évoquer cet album sans souligner la participation de Tunde Adebimpe sur Absence of Light où le phrasé du leader de TV on the Radio fait des ravages sur une instrumentation mélangeant électronique et riffs évoquant L’Homme Pressé de Noir Désir.

"Certains des chanteurs de l’album habitent Los Angeles, d’autres venaient me rendre visite. Je leur faisais à manger, on dînait ensemble, on écoutait mes maquettes et, s’ils avaient déjà des idées, on enregistrait les voix. Maximum Balloon est clairement la chose la plus naturelle que j’aie faite". Aucune prétention donc, chez Dave Sitek, pour un album bien plus ambitieux qu’il n’y paraît...

Chroniques - 15.12.2010 par Elnorton
 


Articles // 25 décembre 2010
2010 sans virus

2010. Une année, plus que jamais, passée à défendre des albums contestés par certains de mes collègues. Pas étonnant donc de retrouver ces derniers dans les lignes qui suivent... 2010 restera pour moi un bon cru musical. Peut-être même un très bon cru selon les éventuelles découvertes postérieures à ce classement... Quoi qu’il en soit, cette année aura (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 3 avril 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends