Jerome Faria - Overlapse

1. Attack (Prelude)
2. Sustain I
3. Sustain II
4. Decay I
5. Decay II
6. Decay III
7. Release (Conclusion)
8. Composition For Glass And Bowed Guitar (bonus track)
9. Redux (bonus track)

2012 - Enough Records

Sortie le : 19 avril 2012

Une ode aux sensations sur zone sismique

Basé sur l’île portugaise de Madère au large du Maroc, Jerome Faria enregistre depuis 8 ans sous le pseudo de NNY ou son propre patronyme et compte déjà une demi-douzaine d’albums à son actif, entre deux collaborations sur scène ou sur disque avec des cadors du glitch et de l’ambient tels qu’Alva Noto, Murcof, Fennesz ou Tim Hecker.

Dernier en date, Overlapse se coule dans un drone aquatique foisonnant aux courants versatiles, ouvertement inspiré par l’environnement océanique du soundscaper. Quelque part entre les fourmillements impressionnistes et cristallins de M. Ostermeier et l’instabilité électro-statique du sus-nommé Tim Hecker ou encore de son compatriote Vitor Joaquim, le Portugais y révèle un talent tout particulier pour les progressions atmosphériques, intriquant ses instrumentaux éthérés dans un même mouvement organique et hypnotique aux allures de rêve éveillé. Micro-glitchs, carillons et field recordings se mêlent aux boucles harmoniques et aux texures plus abrasives pour évoquer souvenirs et sensations, finalement balayés par la marche du temps. Une fatalité symbolisée en fin d’album par les accords dramatiques et le flux d’arpèges mélancoliques d’un piano sorti d’on ne sait trop où, sur fond de pulsations métronomiques bientôt englouties par une déferlante de bruit blanc dans une montée en intensité proprement saisissante.

L’album sorti sur le netlabel portugais Enough Records est librement téléchargeable ici, mais il serait dommage de passer à côté de son édition deluxe, disponible pour une poignée d’euros via Bandcamp. En plus de ses sept titres en libre écoute, vous aurez droit en effet à deux bonus de choix - soit Composition For Glass And Bowed Guitar, méditation perçante de plus de 8 minutes dont le titre parle de lui-même, et le ténébreux Redux aux infrabasses lourdes de menace - ainsi qu’à 30 minutes de live hypnagogique enregistré lors du festival local Madeiradig en 2011 : une performance à quatre mains avec un certain Taylor Deupree, boss du label 12k et figure de l’ambient d’aujourd’hui dont nos plus fidèles lecteurs sont désormais familiers et qui ne manquera pas d’offrir à ce superbe Overlapse le gage de qualité qu’il mérite.


( RabbitInYourHeadlights )

Disques - 21.06.2012 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #742 : Des Cendres à la Cave - 'Transmissions From The Heart Of Darkness, Part V : Elsewhere'

L’aventure prend fin sur DCALC et après les catacombes, les limbes ou autres vestiges technologiques (sans oublier cette échappée noisy dont on n’a pas assez parlé), le blog du côté obscur nous emmène ailleurs, aux confins du rêve et de l’imaginaire avec 8 titres-fleuves à l’atmosphère étrange et éthérée à télécharger librement via (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 11 juillet 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends