Le streaming du jour #592 : Spécial Dronarivm

Lancé tout récemment par le Moscovite Dmitry Taldykin avec l’aide bienveillante du Polonais Bartosz Dziadosz aka Pleq, Dronarivm sévit dans l’ambient sans consession et semble déjà avoir de beaux retours de la part des amateurs du genre, en témoigne notamment cette chronique du dernier chef-d’œuvre impressionniste et hanté de Listening Mirror.

Deux qualificatif qui se prêtent d’ailleurs très bien à la sortie de Philippe Lamy qui nous intéresse aujourd’hui, puisque après Celer et son ultra-minimaliste Rags Of Contentment qui avait donné le coup d’envoi de la structure en septembre dernier avec deux méditations-fleuves nostalgiques et délicatement caressées par les fantômes immaculés d’un bonheur perdu, Dronarivm continue dans le quasi silence aride et foisonnant à la fois sous la patte spectrale du peintre et plasticien toulousain (dont on trouve des fragments de travaux insérés dans le packaging). Textures désorientantes, field recordings crépitants et drones claustrophobes sont ainsi au programme de ce Slowfast qui semble interroger la persistance de la mémoire et la capacité de ses réminiscences fugaces à affecter le présent, en l’occurrence celui des limbes désertiques dans lesquelles s’enfonce en quête de lui-même le personnage de la pochette :


Quant à Pleq, c’est justement au côté du Français qu’on le retrouve le temps d’un split EP inaugurant une série de cassettes de 32 minutes éditées à 32 copies qui viendra contrebalancer dans les mois à venir les CDs de Dronarivm. Vous ne pourrez écouter ici qu’une petite moitié du remix de The Havest (dont le crescendo grouillant et grondant venait clore l’an dernier dans sa version originale l’immersif Ballet Mechanic du Polonais chez Basses Fréquences) mais largement de quoi vous donner une idée du traitement que lui a réservé Philippe Lamy, lardé de transmissions mémorielles et d’interférences radio d’un autre temps au diapason des paysages grésillants fouettés par les bourrasques corrosives de Pleq en face B :


Enfin, difficile pour terminer de ne pas toucher un mot des soundscapes mystiques jouant avec nos terreurs primitives de l’Ukrainien Tim Six aka Creation VI, dont le dark ambient ritualiste sur l’EP Paleolith sorti en octobre sur le même label fait la part belle aux bourdons hypnotiques et autres boucles tribales de percussions d’objets :


Streaming du jour - 29.11.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Pleq (Bartosz Dziadosz) sur IRM - Bandcamp
Celer sur IRM - Bandcamp
Listening Mirror sur IRM - Bandcamp
Philippe Lamy sur IRM - Site Officiel
Creation VI sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 10 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends