Le streaming du jour #669 : Matmos - ’The Marriage Of True Minds’

Toujours en écoute du côté de Pitchfork à la veille de sa sortie chez Thrill Jockey, le successeur du trop sous-estimé Supreme Balloon - peut-être bien pourtant le meilleur album de Matmos à ce jour - tente un grand écart entre les envolées synthétiques colorées de ce dernier, le groove minimal anguleux des débuts, le lyrisme presque mélodique de The Civil War, les expériences vocales perchées de The Rose Has Teeth In The Mouth Of A Beast et le foisonnement instrumental du déroutant mais stimulant Treasure State enregistré entre-temps avec l’ensemble So Percussion, tout en ouvrant d’autres horizons à notre duo de chirurgiens dada à l’image du drone gothique de d’In Search of a Lost Faculty ou de l’électro-doom martial et distordu d’ESP. Alors, album-somme inutile ou mariage heureux ?

Union de savants fous en tout cas, parfois sans queue ni tête et c’est là tout le charme de Matmos sur The Marriage Of True Minds  : passer allégrement des constructions atonales du single Very Large Green Triangles aux rondeurs sud-américaines de Mental Radio, une techno décadente venant pervertir les harmonies ardues du premier pour le transformer en véritable tube dansant tandis que la batucada du second gagne en profondeur au contact de field recordings découpés au scalpel.

De quoi surprendre après deux sorties abstraites aux sonorités nettement plus homogènes qu’à l’accoutumée, mais loin de donner dans la redite facile, les Californiens férus de musique concrète, de science et de paranormal en profitent pour aiguiser leur art de télépathes du son, du superbe You dont l’épure jazzy s’accorde idéalement avec le spoken word fragile et désabusé de Carly Ptak (Nautical Almanac) jusqu’au capiteux Aetheric Vehicle tout en entrelacs de nappes synthétiques et de programmations fugaces sous-tendus par les canons mystiques de Jenn Wasner (Wye Oak), en passant par le plus typique et néanmoins parfait Teen Paranormal Romance.


Ajoutez à cela ce sens constant du décalage qui voit le sus-nommé ESP se terminer sur un crescendo de ferveur psyché digne de Dan Deacon - justement invité discret d’un Tunnel au vortex électrisant - et vous obtenez un album aussi absurdement ludique que savamment alambiqué, recette dont Matmos partage le secret avec bien peu d’élus, Oval, Mouse On Mars et Calika en tête.


Streaming du jour - 17.02.2013 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Matmos sur IRM - Site Officiel - Myspace

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 16 juillet 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends