Le streaming du jour #819 : Bojanek - ’Constraints’

Aride et méditative sur le somptueux Remaining Sounds entre drone et darkjazz, onirique et opaque avec Michałowski sur As Far As It Seems qui mettait l’accent sur les field recordings et autres nappes hantologiques, la musique de Grzegorz Bojanek continue son chemin vers l’épure avec Constraints, nouvel opus rassemblant comme son nom le laisse imaginer des morceaux composés à partir de contraintes dictées par le collectif Disquiet Junto.

Après Dynamophone et Ohm Resistance, c’est donc sur sa propre structure Etalabel - à laquelle on doit notamment cette année le troublant Man Asleep du Belge Virlyn - que nous revient le Polonais, avec une sélection de morceaux jusqu’ici uniquement disponibles en téléchargement libre sur sa page Soundcloud et affiliés à divers projets communautaires de l’association Disquiet Junto fondée par Marc Weidenbaum. Maître d’œuvre d’une dynamique de composition de groupe permettant aux artistes d’évoluer au contact d’autres talents, ce sont les directives de ce dernier qui donnent à Bojanek l’occasion d’explorer tour à tour la synesthésie en associant couleurs et matériaux sonores, l’utilisation d’un nombre limité de sons ou d’une image comme partition imaginaire, les dégradations analogiques d’un seul et unique instrument comme source d’enregistrement (en l’occurrence un melodica joué avec des amandes sur les touches, d’où les nombreux cliquetis qu’on entend sur Alone), le potentiel musical de l’eau, du silence apparent de la campagne ou encore des déchets d’une poubelle (!) sur le bien-nommé Garbage.

Proprement agencés et mastérisés, les morceaux qui résultent de cette série de concepts transcendent pourtant l’exercice de style au point qu’il serait difficile d’en deviner l’origine sans les explications du musicien, formant un tout cohérent où field recordings loopés, artefacts acoustiques délicatement malmenés sur bande (on entend notamment du guzheng sur That Day Remained In My Mind), sons concrets échantillonnés puis recomposés via Ableton, affleurements noisy ou saturés et guitare décharnée aux imperfections apparentes (la consigne pour Listening To Birds était de coller à la notion "dirty minimalism") interagissent à la croisée de la mystique naturaliste et du rêve éveillé. Passionnant.


Streaming du jour - 18.07.2013 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Grzegorz Bojanek sur IRM - Bandcamp - Site Officiel

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 20 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends