Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/indierockmag/www/config/ecran_securite.php on line 358
Le streaming du jour #1560 : The Bats - ’The Deep Set’ | Indie Rock Mag

Le streaming du jour #1560 : The Bats - ’The Deep Set’

Du côté de The Bats, cela faisait six ans et la sortie de Free All The Monsters que le silence discographique se poursuivait. Il faut dire que les formations qui continuent à être aussi productives au bout de trois décennies sont rares.

Publié en 1987, Daddy’s Highway, première sortie du combo néo-zélandais, suivait la parution de quelques EPs et fête donc cette année ses trente printemps. Sans jamais tout à fait atteindre les cimes de cette performance initiale, le collectif mené par Robert Scott et Kaye Woodward n’en produira pas moins une quantité tout à fait honorable de disques à la qualité relativement constante, dont Fear of God constituait en 1991 un joli pendant à leur premier succès.

De l’eau a coulé sous les ponts depuis et, délaissant Robert Scott, les trois autres membres de The Bats formèrent un side-project baptisé Minisnap dont le Bounce Around de 2008 et la paire d’EPs publiée entre 2002 et 2004 étaient autant de sorties tout à fait convaincantes auxquelles il manquait néanmoins cet élément inqualifiable qui fait le sel des plus grandes réussites.

Alors clairement, The Deep Set n’est pas un disque révolutionnaire et ne multiplie pas les contre-pieds. Mais était-ce ce que l’on attendait du quatuor pour son dixième opus ? Assurément, non. Dès les premières mesures de Rooftops, il n’y a aucun doute, le territoire est connu et le chant nous rappelle celui d’un Pål Angelskår (Minor Majority) qui semble avoir écouté les premiers disques de The Bats tant les similitudes se poursuivent au niveau rythmique.

Ce rock à tendance pop-folk s’articule autour d’éléments classiques, ne serait-ce que la composition du groupe - deux guitares, une basse et une batterie - ou le format de ces douze chansons qui durent approximativement entre trois et quatre minutes selon une construction assez traditionnelle.

On sait à quoi s’attendre lorsque l’on écoute un disque de The Bats. C’est confortable, pas déroutant pour un sou, et rapidement envoûtant sans pour autant ronronner. The Deep Set en est une nouvelle preuve et c’était bien tout ce que l’on demandait au quatuor de Christchurch.


Streaming du jour - 18.05.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
The Bats sur IRM