Julien Baker - Turn Out the Light

1. Over
2. Appointments Voir la vidéo Julien Baker - "Appointments" (Official Video) - YouTube
3. Turn Out the Lights Voir la vidéo Julien Baker - "Turn Out The Lights" - YouTube
4. Shadowboxing
5. Sour Breath
6. Televangelist
7. Everything That Helps You Sleep
8. Happy to Be Here
9. Hurt Less
10. Even
11. Claws in Your Back

2017 - Matador

Sortie le : 27 octobre 2017

Julien Baker

Deux ans après un premier long-format intitulé Sprained Ankle, Julien Baker poursuit avec Turn Out The Lights sa quête expiatoire vers une hypothétique sérénité qu’elle ne semble paradoxalement jamais atteindre malgré ses tentatives alors même qu’elle l’installe dans l’esprit de l’auditeur.

Ce cocon qu’elle crée, nous le disions donc, est expiatoire. Les tourments de l’artiste basée à Memphis la délaissent ponctuellement lorsqu’elle plonge dans un océan de mélancolie. Certes, comme avec Aldous Harding, certains trouveront qu’il y a là bien trop d’excès et d’autres regretteront certains tics de construction, comme cette tendance de Julien Baker à l’emphase et aux cris lorsqu’elle débute un refrain (Appointments).

Tout cela est vrai, mais la folk de l’Américaine contient une grande part d’humanité. Malgré ses vingt-deux ans, Julien Baker semble avoir déjà eu plusieurs vies et, si ses compositions sont désormais plus apaisées, l’amour originel qu’elle voue au punk apparaît par intermittence, essentiellement dans son chant.

Si le piano et quelques fulgurances au violon peuvent apparaître, notamment sur un Everything That Helps You Sleep désarmant, ce sont bien les arpèges clairs qui font tout le sel de cette sortie (Turn Out The Lights). Ceux-ci semblent couler comme un filet d’eau au sommet d’une montagne desséchée par l’aridité du climat et constituent un écrin de choix pour la voix d’une artiste à suivre de près malgré, nous l’évoquions plus haut, quelques excès qui ont paradoxalement tendance à accroître son pouvoir d’attraction.


( Elnorton )






CD - 26.10.2017 par Riton
... et plus si affinités ...
Julien Baker sur IRM