Wang Wen - Invisible City

1. Daybreak
2. Stone Scissors
3. Mail From The River
4. Lost In Train Station
5. Solo Dance
6. Bamboo Crane
7. Silenced Dalian
8. Outro

2018 - Pelagic Records

Sortie le : 28 septembre 2018

Wang Wen - Invisible City

Formé à Dalian, ville du nord de la Chine, Wang Wen s’avère moins connu que ses homologues japonais Mono, fer lance du post-rock asiatique. La formation jouit pourtant d’une remarquable technicité, acquise depuis quinze ans, alors que sort son nouvel album Invisible City.

Inspiré par son environnement urbain, qu’il tente de magnifier, le groupe interprète un univers instrumental féerique et mélancolique. Son originalité repose sur ses arrangements variés et harmonieux apportant une véritable palette sonore à ses huit compositions. Ce constant s’impose dès les premières notes d’ Invisible City. Daybreak prouve l’efficience collective des six musiciens en alliant la mélodicité des guitares à une combinaison batterie et basse impeccable. Pourtant, ce sont bien les multiples instruments en gravitation, tels que la trompette et le violon, qui apportent à Wang Wen une stature onirique. Si la suite de l’album s’avère moins percutante, la bande préserve son alchimie. Ses ballades lancinantes, marquées par le sceau de son pays, reposent sur des instrumentations inspirées, marchant parfois sur les traces de Radiohead (Lost in Train Station).

C’est bien depuis les cités de l’Empire Céleste que Wang Wen s’envole pour nous emporter vers d’autres cieux. Puisse son écho retentir sur l’Occident.


( Baron Nichts )



CD - 07.10.2018 par Baron Nichts



 
indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 23 octobre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends