Mono - Nowhere No Here

1. God Bless
2. After You Comes the Flood
3. Breathe
4. Nowhere, Now Here
5. Far and Further
6. Sorrow
7. Parting
8. Meet Us Where the Night Ends
9. Funeral Song
10. Vanishing, Vanishing Maybe

2019 - Temporary Residence Ltd

Sortie le : 25 janvier 2019

Mono

C’est certain, nous voici définitivement réconciliés avec Mono. Oubliés le manque d’inspiration dHymn to the Immortal Wind et la grandiloquence de For My Parents, Nowhere Now Here est fait du même bois que ses prédécesseurs, The Last Dawn/Rays of Darkness et Requiem For Hell.

Les sceptiques pointeront d’ailleurs probablement cette continuité pour évoquer une hypothétique redite. Certes, avec Nowhere Now Here, les Japonais ne font pas leur mue et ne révolutionnent pas le post-rock. Qu’à cela ne tienne, tel n’étant sans doute plus leur objectif depuis une bonne décennie. Et quand bien même, en écoutant attentivement le disque, quelques contours électroniques apparaissent, conséquence probable de la récente collaboration du guitariste Takaakira ‘Taka’ Goto avec John McEntire, le membre de Mono ayant effectivement fait appel au musicien de Tortoise pour produire l’album de Behind the Shadow Drops, son nouveau projet en solo.

Par ailleurs, le renfort du batteur Dahm Majuri Cipolla et la première apparition de Tamaki au chant sur Breathe constituent d’autres évolutions confirmant que, si Mono ne donne aucun coup de pied dans la fourmilière, il refuse d’être un simple spectateur de sa propre histoire.

Les dix pistes – pour une heure tout pile – constituant Nowhere Now Here alternent passages arythmiques où seules persistent les boucles mélancoliques, et cavalcades endiablées. L’électricité au cœur des montagnes russes. Les Japonais revendiquent ici leur attrait pour le paradoxe existant entre noirceur et lumière, les constructions sonores – particulièrement sur les deux sommets que sont le massif titre homonyme et Meet Us Where The Night Ends – en attestant aussi bien que cette pochette élégante et poétique permettant à un ange dominant le clocher d’une église de s’offrir un petit coin de clarté au milieu de la pénombre ambiante. Exactement le sentiment que peut offrir l’écoute de ce dixième disque de Mono.


( Elnorton )


Disques - 04.01.2019 par Elnorton
 


Mono fête les pères et les mères

Après le vent, c’est aux parents que Mono a choisi de consacrer son nouvel album. Le groupe japonais s’apprête en effet à sortir For My Parents, successeur de son Hymn to the Immortal Wind de 2009 et attendu le 4 septembre prochain via Temporary Residence Ltd. Ce sixième long format, rompant avec les trois dernières livrées du quatuor signées (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 13 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends