Silent Island - Rapa Nui EP

1. Orongo
2. Hotu Mato’a
3. Hanga Roa
4. Rano Kao

2019 - Autoproduction

Sortie le : 11 mars 2019

Silent Island

Qui n’a jamais fantasmé sur l’Île de Pâques et ses légendes ? Pas Csarnogurszky István et Károlyi Gábor en tout cas. Les Hongrois, respectivement à la tête de Black Hill, musicformessier ou Realm of Wolves entre autres projets pour le premier et Ephilexia pour son acolyte, s’attaquent à l’une des îles les plus fascinantes pour leur premier EP depuis la parution des longs-formats Fall of Oceans et Stormvalley en 2017 et 2018.

Il est plus facile d’aller droit au but avec seulement quatre titres, dont chacun porte le nom d’un lieu de Rapa Nui. Un inévitable aspect onirique accompagne cet EP instrumental. Quoi de plus normal au sujet d’un territoire tellement isolé et intriguant qu’il suscite les hypothèses les plus folles et la convoitise des routards du monde entier. Les guitares rondes du Orongo introductif lorgnent vers le math-rock et ces circonvolutions, dans une veine plus post-rock façon Robin Foster se poursuivent sur un Hotu Mato’a à l’occasion duquel Dan Caine renforce le duo à la six cordes.

Moins immédiat, Hanga Roa, du nom de la ville principale de l’île, est un court morceau plus mélancolique dominé par des arpèges électriques et précède un Rano Kao sur lequel la guitare sonne plus sèchement et apporte à ce post-rock un soupçon de musique latine. Avec de riches instrumentations fusionnant des influences interculturelles diverses, les Hongrois maîtrisent leur sujet et Rapa Nui est fidèle à l’île à laquelle ils s’intéressent.


( Elnorton )


Disques - 11.05.2019 par Elnorton
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 21 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends