Efrim Menuck & Kevin Doria + The Messthetics + Warm Drag - Villette Sonique (Paris)

le 10/06/2019

Un après-midi de concerts gratuits à la Villette

En parallèle des concerts de Tim Hecker, Stereolab ou encore Julia Holter à la Grande Halle ou au Cabaret Sauvage, la Villette Sonique c’était aussi comme chaque année des concerts gratuits, et il y avait ce dimanche une chouette programmation côté Périphérique dès 16h20 avec Efrim Menuck et Kevin Doria en mode drone, synthés modulaires et chant planant, tout à fait dans l’esprit de leur album qui vient de sortir et dont on vous reparlera plus amplement bientôt.


L’occasion pour moi de voir enfin sur scène l’un des grands manitous du post-rock, fondateur d’A Silver Mt. Zion et Godspeed You ! Black Emperor notamment, et si le son était malheureusement plus que moyen, saturé jusqu’à la nausée par moments pour les premiers rangs d’un public encore clairsemé sous la menace des nuages gris, le charisme du Montréalais valait à lui seul le déplacement.


Dans la foulée, The Messthetics, trio de Washington DC dont le premier album était sorti l’an dernier chez Dischord, fut une excellente "découverte" avec deux ex Fugazi à la basse et aux fûts et un certain Anthony Pirog venu du jazz et de l’improvisation à la guitare. Un set instrumental finalement assez varié entre noise rock subtilement déstructuré, saillies post-hardcore énergiques, digressions chaotiques mâtinées d’électronique, gros riffs hard rock, impros matheuses et méditations sinueuses à la Tortoise des débuts, avec un vrai plaisir de jouer de la part de ces trois vétérans des 90s.


Enfin, ce fut au tour de Warm Drag de fouler la scène du Parc de la Villette, un homme en chemisette ornée de flamants roses aux machines et une chanteuse auréolée d’une belle présence. Au début, leur mixture de psychédélisme noisy influencé par Nico et d’hypnotisme sensuel chiantissime à la Chromatics ne nous fit pas beaucoup effet mais leur set est plutôt bien monté en puissance sur la fin, à coups de saturations narcotiques et de pulsations hallucinées.


A l’issue du concert des Californiens, on entend rapidement des bruits au premier rang avançant que Fontaines DC viennent d’annuler, une rumeur rapidement confirmée sur scène par l’un des organisateurs. Pas si surprenant de la part du groupe indie rock le plus trendy du moment, entre la gratuité et le temps incertain, sauf que du coup la pluie était restée aux abonnés absents et que le public s’était multiplié par 4 avant leur set, pas glop (c’est beau le succès). Le groupe irlandais s’est depuis excusé sur les réseaux, évoquant des circonstances personnelles. Sans être emballé plus que de raison par leur musique plutôt basique et entendue 57 fois, on restait curieux du passage à la scène. Une autre fois ?

Quelques photos supplémentaires :








( RabbitInYourHeadlights )

 


On recommande également :


GY !BE relance la machine entre deux échappées belles

Alors que l’on peut découvrir en streaming, encore tout chaud, le premier album solo étrange et hanté d’Efrim Menuck et que le label Constellation nous donne à entendre, toujours via Soundcloud, deux premiers extraits du nouvel opus d’Esmerine, c’est Bruce Cawdron, co-leader de ces derniers avec Beckie Foon (elle-même violoncelliste d’A Silver Mt. (...)




Efrim Manuel Menuck & Kevin Doria are Sing Sinck, Sing live at dunk!festival 2019

Efrim Manuel Menuck & Kevin Doria | "We Will"

sing sinck, sing (efrim menuck & kevin dorian) // live @ murmrr ballroom (5.16.19)

Efrim Manuel Menuck - Pissing Stars [Full Album]

Efrim Menuck at the Empty Bottle

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 18 juin 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends