Sylvia Hansel - From the Muddy Banks of the Marne

1. Pale Blue Eyes
2. Wild Horses
3. Crimson and Clover
4. Sweet Black Angel
5. Miss World
6. Blowing in the Wind
7. Fortunately Gone
8. Xmas in February
9. MMMBop
10. Last Stop : This Town
11. And the Band Played Waltzing Matilda
12. Instant Street
13. That I Would Be Good
14. Who’ll Stop the Rain

2020 - Autoproduction

Sortie le : 29 août 2020

Sylvia Hansel

Après deux albums - Sylvia Hanschneckenbühl Does Not Sing Christmas et Absolute, Kahlua & Baileys, chroniqué dans nos colonnes - publiés en 2009 et 2012 sous l’alias Sylvia Hanschneckenbühl, celle qui signe désormais ses compositions en tant que Sylvia Hansel avait partagé un premier EP de reprises, Train Songs, il y a près d’un an, avant d’enfoncer le clou à la fin de l’été avec ce From the Muddy Banks of the Marne.

Entretemps, l’artiste avait étoffé sa palette en publiant, en 2015 et 2018, les romans Noël en février puis Les adultes n’existent pas. Aussi douce que chirurgicale, sa plume se montre encore plus percutante avec son troisième ouvrage, Cannonball, publié en septembre.

L’apparence du concept paraît plutôt simple, puisqu’il s’agit d’un recueil de cinquante chapitres mettant chacun à l’honneur une chanson qui a marqué l’adolescence de la chanteuse. Toutefois, l’artiste ne se positionne pas en musicologue et parle d’elle, de son adolescence remplie de désillusions et d’incompréhensions, d’isolement et d’odeur de soufre. Sylvia Hansel parvient à identifier des émotions universelles à partir d’un récit singulier. Si cet objectif est souvent visé par d’autres, force est de constater que les attentes sont fréquemment vaines, l’exercice demandant autant d’habileté que de talent. Des denrées rares que la Française mobilise sur ce Cannonball musico-sociologique où l’on passe volontiers du Velvet Underground aux Rolling Stones ou de Eels à... Hanson.

Les esprits les plus véloces auront probablement saisi le lien entre From the Muddy Banks of the Marne et Cannonball, le premier regroupant quatorze reprises de morceaux mis en avant dans le second. A l’exception d’une ligne de guitare sur le Fortunately Gone des Breeders, Sylvia Hansel joue la totalité des instruments et chante sur ce disque qu’elle a enregistré chez elle.

Certes, la chanteuse ne réinvente pas la roue avec cet album mais elle offre une seconde vie à ces morceaux sur lesquels, qu’il en soit le compositeur original (Pale Blue Eyes ou Xmas In February) ou non, plane l’ombre de Lou Reed. Surtout, il constitue la bande-son parfaite pour accompagner la lecture de Cannonball et permet de saisir à quel point le Velvet Underground ou les Breeders ont pu influencer le style musical brut mais rempli de douceur de Sylvia Hansel.

Au final, ce disque de reprises, porté par quelques fulgurances - du Last Stop : This Town de Eels au Instant Street de dEUS en passant par le Wild Horses des Rolling Stones - est bouleversant tout en maintenant une cohérence d’ensemble certaine. S’il n’a pas rencontré son public cet été, From the Muddy Banks of the Marne pourrait, à l’instar des morceaux qui le composent, trouver un second souffle à l’approche de l’hiver où il saura, mieux que n’importe quel feu de cheminée, réchauffer les auditeurs attentifs. Et Sylvia Hansel pourra raconter cette histoire dans l’un de ses podcasts dont nous recommandons vivement l’écoute à tout amateur d’indie rock.


( Elnorton )


Disques - 07.09.2020 par Elnorton
 


2013 : les artistes font leur bilan - Part 3

Ils ont fait l’actu cette année sur IRM, à leur tour de nous parler de leur cru 2013 ! Jusqu’à l’heure des bilans et dans l’idéal sous forme d’un top 3 des albums, EPs, rééditions, concerts ou autres évènements qu’ils retiendront avant toute autre chose de ces 11, bientôt 12 derniers mois, les choix des artistes, patrons de labels et autres activistes des (...)



Le streaming du jour #655 : Sylvia Hanschneckenbühl - 'Absolute, Kahlua & Bailey's'

Plus de trois ans après Does Not Sing Christmas, Sylvia Hanschneckenbühl laisse une nouvelle trace discographique avec Absolute, Kahlua & Bailey’s. Ces huit pistes délicieuses portent le nom des "ingrédients qui composent le mudslide, cocktail apprécié par Kim Deal".