La touche de Jeremy Jay.

Jeremy Jay a tout pour faire un malheur. Débarqué par je ne sais quel miracle du fin fond des années 50/60, il est resté aussi jeune qu’à l’époque, blond et frêle comme un David Bowie, bercé dans son enfance par les disques de Françoise Hardy, et prêt à en découdre avec les Jonathan Richman et Buddy Holly.

Non vous ne rêvez pas, on est bel et bien en 2008 et son premier album A Place Where We Could Go vient tout juste de sortir via le label K Records. Il fait suite à son excellent Ep Airwalker sorti l’an dernier qu’il faudra également se procurer pour monter votre collection, l’album se résumant à 10 titres et moins de 30 minutes mais comment passer à côté d’un artiste si prometteur.

Myspace : www.myspace.com/jeremyjay

News - 21.05.2008 par indie
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 2 juillet 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends