Sunset - The Glowing City

1. Zombies
2. Just A Phase
3. The World Is Awaiting
4. Your Eyes Are Mirrors
5. Dreams Of Sandy
6. Theme From "A Perfect Light Awaits Me"
7. You’ve Never Lived A Day In Your Life
8. Twenty-Four Karat Soul
9. Hunt So The Need High
10. Dear Friend (Failing Domino)
11. Graveyard Dog
12. Mirror Maps
13. The Glowing City
14. New York Love
15. Loud Green Lightning
16. When Perfect Flames Expire
17. Life Is Rad (Just Say Yes)
18. It Glows (Memory)

2008 - Autobus

Sortie le : 15 juillet 2008

Sunset

Sans faire plus de cérémonie, ce deuxième album de Sunset est un pur chef-d’œuvre : chef-d’œuvre par son instrumentation parfaite et multiple, chef d’œuvre par ses différents mouvements, ses différentes humeurs, sa cohérence globale, un véritable OVNI musical, un album d’une richesse inouïe dont on redécouvre les détails à chaque nouvelle écoute.

The Glowing City marque un changement par rapport aux précédentes réalisations du groupe, la cassette Pink Cloud CS et Bright Blue Dream , il est en effet plus orienté pop (bien que cela soit absolument réducteur dans le cas présent, vu la richesse des sonorités, des instruments utilisés, des bidouilles musicales qu’on trouve ici et là, on serait bien incapable de le ranger dans une case bien précise) et semble dans un premier temps moins expérimental et plus abordable que ses prédécesseurs. Cruelle erreur. Difficile d’accès, très difficile même d’ingurgiter cette masse sonore et de l’apprécier. Car The Glowing City est énorme, un vrai monstre, près de dix-huit chansons pour soixante dix-neuf minutes et vingt-deux secondes de musique non-stop. Six mois après Pink Cloud CS , trois mois après Bright Blue Dream , on peut dire que Bill Baird n’a pas chômé et qu’en nous livrant ici cette pièce maîtresse de la discographie du groupe il s’est montré d’une générosité musicale à toute épreuve…

Des remerciements avant de poursuivre. Des remerciements à cette muse qui hante tous les albums de Bill Baird, dont il est question dans maintes et maintes chansons, Sandy. Peu importe son identité, peu importe qu’elle existe véritablement ou qu’elle ne soit qu’un rêve, une chimère, l’essentiel est là, le résultat, l’inspiration d’un homme et son expression à travers cette musique quasi parfaite…

Parler de l’album en décrivant une à une les chansons serait peine perdue et sans intérêt. The Glowing City est un ensemble qui doit être écouté dans l’ordre bien précis de l’album et pas autrement, tous les morceaux s’enchaînent un à un, chaque fin de chanson préparant la suivante, ce qui ajoute encore à la difficulté de digérer l’ensemble lors d’une première écoute. Chacun aura bien sûr ses chansons préférées, celles qui font hérisser le poil un peu plus que les autres : The World Is Awaiting, Dreams Of Sandy, The Glowing City, When Perfect Light Expires, It Glows (Memory)… exercice futile, tant on voudrait citer tous les morceaux de l’album.

Dream pop, psychédélisme, shoegaze… inclassable ! On manque quelque peu d’adjectifs pour parler de cet album et le mieux est de se faire sa propre idée. Mais avant de s’attaquer à cette perle méconnue et incroyablement boudée (le groupe a toujours un statut archi indépendant qu’il est difficile de s’expliquer), il faut bien garder à l’esprit qu’une première écoute sera peut-être décevante, mais que toutes les suivantes seront meilleures et qu’à chaque nouvelle immersion dans The Glowing City , on découvrira de nouvelles choses, des détails, des sonorités qui nous avaient échappées… Personnellement, aucun album ne m’a autant captivé sur sa longévité, chaque écoute est nouvelle, le disque semble s’adapter à mes humeurs et changer avec le temps qui passe, un chef-d’œuvre je vous dis, un vrai !


( CapitaineFlamM )

Disques - 27.11.2009 par RabbitInYourHeadlights
 


Articles // 26 janvier 2010
L'Overd00's : 2008

L’overd00’s du Forum Indie Rock ici retranscrite par la rédaction est le fruit de deux mois passés par nos membres à dresser le bilan de la décennie qui vient de s’achever. Tout au long des semaines à venir, nous allons vous faire replonger dans le meilleur des années 2000, 11 articles qui viendront fleurir la Une du Mag, résultat d’une élection (...)



News // 23 novembre 2011
Bill Baird fait carrière sur Bandcamp

Toujours en vacances de son projet Sunset, Bill Baird donnera suite dès mars prochain à son EP Good Vibrations de cet été. Career toutefois s’annonce comme un nouveau contrepied dans la discographie de l’insaisissable Texan, à l’opposé de ce beau disque de songwriter aux mélodies acoustiques décharnées si l’on en juge par deux premiers extraits (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 9 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends