Tape m’en cinq #1

Premier épisode, j’espère pas le dernier, où l’on ne parlera que de fresh et de french. Et oui, mauvaise, très mauvaise habitude que j’ai toujours eu de vouloir porter haut et fort les couleurs tricolores, quand bien même ça rivaliserait avec les productions musicales internationales, quand bien même ça n’aurait même pas l’odeur d’un fromage qui pue. J’abrège votre souffrance, repérage rapide de quelques groupes hexagonaux qui pourraient mériter bien plus que de l’attention.

1. Radiosofa

On commence doucement, borderline presque avec ce qu’on a l’habitude de vous recommander dans le genre (Kaolin, Un Homme et Une Femme ... bon ces derniers jouent carrément hors catégorie), même si le nom du groupe pourrait faire penser à celui d’un autre originaire d’Oxford mais avec un sofa en guise de tête. En plus, ils n’en sont pas à leur coup d’essai, un premier et éponyme album était sorti en 2007, alors pourquoi en parler ?

Tout simplement parce qu’avec Antoine Gaillet à la production, quelques invités tels que Arman Méliès, Da Silva, la reprise du Fuzzy de Grant Lee Buffalo, et surtout quelques titres bien sentis, Les Pylones en tête, suivi par Les Masques, Comme Un Rêve, Le Souffle Court et 10 000 Brasses, il fallait tout de même saluer la belle progression du groupe normand. L’album Le Souffle Court est annoncé dans les bacs pour le 2 novembre, ce qui vous laisse largement le temps d’apprécier 10 000 Brasses, le clip, réalisé par Ludovic Plourde :

Site Officiel : www.radiosofa.net
Myspace : www.myspace.com/sofamusic

2. Baden Baden

Jusqu’il y a peu, Baden Baden c’était pour moi un petit groupe qui enchaînait les premières parties (Mintzkov, Shout Out Louds) mais depuis qu’est tombé sur la platine leur premier EP intitulé 78 et à paraître courant novembre, je dois avouer qu’il y a clairement du potentiel.

J’en veux pour preuve le premier titre, intitulé 78 lui aussi, où s’exposent les guitares cristallines, un furieux sens de la mélodie et 4 minutes 27 qui visent directement une pop bien étoilée. Trompette sur Anyone, morceau un peu plus doux et rêveur, avec des accents à la Fanfarlo.

Les deux morceaux suivants, Tout Est Bien et Alice sont chantés en français, le deuxième n’étant pas sans évoquer Gamine, groupe qui valait son pesant d’or dans les années 80 même si tout le monde s’était arrêté à l’époque au single Voilà les anges. Il n’y aura finalement que sur The Book que je ne prendrai pas mon pied, car quand vient à sonner TV, on frise l’insolente habileté de nos belges préférés, je veux bien entendu parler de Girls In Hawaii. Magnifique. Un des plus beaux morceaux que j’ai eu à entendre cette année. Encore.

Myspace : www.myspace.com/badenbadenbaden

3. Mensch

Mensch, c’est la nouvelle formation composée de Vale Poher et Carine Di Vita. Comment, vous n’avez pas eu vent de l’EP qu’elles viennent tout juste de sortir ? D’autant plus qu’il est actuellement offert au téléchargement (contre une adresse email) à tous les visiteurs de leur site officiel ! Vous ratez quelque chose là, avec une étonnante reprise de This Charming Man et surtout quelques titres d’électro-dance-or-die, un genre certes pas nouveau mais qu’elles maîtrisent de fort belle manière.

Dance and Die (EP) by menschband

Site Officiel : menschband.com
Myspace : www.myspace.com/menschdanceanddie

4. The Good Damn (en photo)

Partageant l’affiche d’une discothèque lyonnaise fin septembre avec les filles de Mensch, c’était l’occasion pour eux de fêter la sortie de leur LP. Le groupe bénéficie déjà de bons échos suite à des prestations par exemple aux Nuits Sonores. Les démons de David Eugene Edwards (16 Horsepower, Wovenhand) ne semblent jamais bien loin, l’album est inquiétant jusque dans son titre : I Can Walk With My Broken Leg. Bref, encore des amateurs de Black Angels et autre joyeusetés du genre, qui ne demandent qu’à faire grand bruit dans vos chaumières.

Myspace : www.myspace.com/thegooddamn

5. Décibelles

J’ai failli être à court de munitions, ou plutôt je me demandais comment en terminer avec ce premier épisode histoire que ça reste dans les annales. Jeu de mot ou pas, c’est dans le Vercors qu’on se termine une bonne fois pour toute avec un trio de jeunes filles sacrément énervées et un clip même pas en rêve vous ne verrez ça à la télé. Public sensible s’abstenir.

Et le pire, c’est que Sabrina, Fanny et Emilie, ces petites keupons fort sympathiques, sont également capables d’arrondir les angles pour sonner presque Sarah Records sur un titre tel que Sunday Feelings. Un morceau qu’on pourrait retrouver sur leur premier album et qui pourrait s’intituler Pedro Joko  ! Affaire à suivre car très très prometteuses ces Décibelles, il était temps qu’on se réveille sur indierockmag.

Myspace : www.myspace.com/decibellesband


A une prochaine fois, promis on mangera du rosbeef et des chips.

News - 19.10.2010 par indie
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


lundi 27 janvier 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends