Jesu toujours pas détrôné

Alors que vient de paraître le premier album de Pale Sketcher et le deuxième de son projet dark ambient White Static Demon dont on peut écouter de courts extraits des deux longs brûlots saturés sur le site du label Utech Records, Justin Broadrick n’oublie pas les fans de Jesu puisqu’en attendant la sortie, anticipée pour l’an prochain chez Caldo Verde, d’un véritable troisième opus, c’est le tout meilleur EP de la formation drone metal qui sera réédité le 16 novembre prochain par Hydra Head Records.

C’est le fondateur du label, Aaron Turner d’ISIS (récemment splittés) avec lequel le leader de Goldflesh (récemment... reformés pour une poignée de festivals) partageait l’an dernier le line-up du cauchemardesque Disconnected de Greymachine, qui a vendu la mèche sur son blog le mois dernier, livrant par ailleurs en exclusivité quelques images d’un artwork qu’il a lui-même supervisé à partir de photos prises par Broadrick.

Heart Ache, constitué de deux ambitieuses pièces de metal atmosphérique d’une vingtaine de minutes chacune, sera associé pour l’occasion à un autre format "court", Dethroned, initialement enregistré en 2003 (par Broadrick seul à bord à l’époque). Un EP inédit complété pour l’occasion dont vous pouvez d’ores et déjà découvrir le morceau-titre, inhabituellement percutant pour du Jesu, dans le cadre de la dernière compilation offerte par le site de la chaîne de cartoons alternative Adult Swim. Une chaîne déjà connue pour ses collaborations avec les labels de hip-hop indépendants Stones Throw et Def Jux ou encore ses jingles composés par Flying Lotus et autres résidents des labels Warp ou Ninja Tune, et qui s’attaque aujourd’hui à ce que le metal plus ou moins "heavy" compte de plus enthousiasmant, du sludge de Torche ou Kylesa au post-metal de Pelican ou, justement, ISIS.

News - 23.09.2010 par RabbitInYourHeadlights
 


7 IRM Breaking News #26 : Spécial metal - Pelican, Jesu, A Storm Of Light, Touche Amore, etc.

L’été touche à sa fin et le climat se gâte dans notre fil news, orages d’électricité et nuages de plomb au programme de cette livraison spéciale "gros son". 1. A Storm Of Light (post-metal apocalyptique) Désormais trio, A Storm Of Light prône l’anéantissement par le feu nourri de la batterie et le déluge des riffs heavy sur les deux premiers extraits de (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 15 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends