Jesu se dédouble

Les déçus d’ Infinity, piste d’une cinquantaine de minutes largement improvisée et de fait nettement moins aboutie que les précédents enregistrements de Justin Broadrick et de sa bande (le line-up comptant désormais quatre membres avec le retour du vieux compagnon Dave Cochrane à la basse), seront sans doute heureux d’apprendre que l’enregistrement du véritable troisième album de Jesu vient de débuter. Toute comme l’excellent EP Opiate Sun également daté de l’an dernier (et en écouté intégrale via myspace pour ceux qui l’auraient manqué), ce nouvel opus encore sans titre verra le jour sur le label de Mark Kozelek, Caldo Verde Records. UN EP qui aux dires de Broadrick aurait révélé une nécessité pour le groupe de s’en tenir à son instrument de prédilection, les guitares, plus ou moins heavy ou éthérées et dont les drones presque shoegaze se priveront désormais d’électronique, seuls les claviers étant toujours tolérés par ce carême-là.

Toutefois, les admirateurs de la facette plus synthétique de la musique de Broadrick, du dark ambient de Final ou White Static Demon à l’électro minimale et non moins crépusculaire de Council Estate Electronics et Solaris BC ne devraient pas être en reste, puisqu’un nouveau projet du nom de Pale Sketcher se profile à l’horizon, avec un premier album à paraître le 24 août chez Ghostly International et justement dédié à l’oeuvre de Jesu.

Rappelez-vous, en 2007, la compilation Pale Sketches qui rassemblait huit inédits du groupe privilégiant les beats électroniques et donc écartés du tracklisting des deux albums officiels de Jesu. Eh bien ce sont précisément ces huit titres qui se retrouvent aujourd’hui au premier plan, retravaillés par le seul Broadrick dans une veine électronica plus ambiante teintée de dub minimal et de drone stratosphérique, creusant le sillon mélancolique de Jesu et noyant la voix sous les effets les plus abstraits pour obtenir ce Pale Sketches Demixed dont le premier extrait Plans That Fade (Faded Dub) ainsi que les courtes previews mises à disposition par le label augurent d’un résultat aussi vertigineux que fascinant :

Pale Sketcher - Plans That Fade (Faded Dub)
http://promo.ghostly.com/mp3/pale_sketcher-plans_that_fade_%28faded_dub%29_44982.mp3

"Je n’avais jamais été tout à fait satisfait par ce conflit entre guitares et électronique dans la musique de Jesu, ce qui m’a finalement décidé à séparer les deux directions", explique Broadrick. "Si Pale Sketcher existe aujourd’hui c’est donc pour emmener plus loin le son électro de Jesu, sans fusion ni compromis". Une décision motivée auprès du label Ghostly International par l’excellent remix du Face To Face On High Places de School Of Seven Bells l’an dernier, préambule en quelque sorte de ce nouveau projet.

Précédant l’album le 10 août, le single Can I Go Now (Gone Version) en écoute sur facebook sera accompagné de deux remixes par le fabuleux duo danois Syntaks et l’irlandais Donnacha Costello, versant électro/shoegaze avec le premier ou plus synthétique et minimal chez le second pour tenter de rivaliser avec le vortex aérien de l’original, en attendant une certaine relecture par King Midas Sound, nouveau projet de Kevin Martin (lui-même ancien comparse de Broadrick au sein de Techno Animal, Ice, God et autre Curse Of The Golden Vampire), dont le premier album Waiting For You avait su s’imposer l’an dernier comme le chaînon manquant entre Tricky et Flying Lotus avec son mélange de dubstep languissant, de reggae, de no wave et de breakbeat stellaire sur fond d’atmosphère délétère.

Rappelons par ailleurs qu’un single en vinyle avec Andrew Broder de Fog avait vu le jour en février dernier dans le cadre de la série de 7" Kissing Kin du label Hidden Hive, soit deux morceaux "à la Jesu" en avant-goût d’une collaboration qui s’annonce prometteuse, et qu’une version remixée par Broadrick de Continuum 2 (2007), second chef-d’oeuvre dû à la paire anglo-belge formée par Steven Wilson aka Bass Communion (Porcupine Tree, Blackfield) et Dirk Serries aka vidnaObmana (Microphonics, Fear Falls Burning) qui s’attaquaient alors au drone doom après avoir mené le dark ambient dans ses derniers retranchements avec le non moins impressionnant Continuum de 2004, est disponible depuis juin chez Tonefloat Records et en preview sur myspace via quatre extraits assez conséquents, en attendant un nouvel opus de Final sur le même label et la production du premier album éponyme d’Iroha par notre bonhomme qui se fendra même d’un remix pour l’occasion.

Enfin, pour être tout à fait exhaustif si tant est que ce soit possible avec tel ubiquiste croisé encore tout récemment sur le projet The Blood Of Heroes du label Ohm Resistance, on signalera la sortie en avril d’un double CD du combo thrash metal/indus October File, Our Souls To You, comprenant deux versions de l’album dont la deuxième produite et mixée par le stakhanoviste anglais dans une veine plus saturée, et la réédition il y a un mois environ du séminal Streecleaner de Godflesh, pierre angulaire du metal industriel remastérisée par Broadrick lui-même et accompagnée d’un second CD de lives, remixes et versions alternatives en tous genres, 21 ans après sa sortie initiale en 1989.


News - 04.08.2010 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Jesu sur IRM - Myspace
Andrew Broder sur IRM
King Midas Sound sur IRM - Myspace
Iroha sur IRM
Pale Sketcher sur IRM
Godflesh sur IRM
Continuum sur IRM - Myspace
Justin K. Broadrick sur IRM
Final sur IRM
Syntaks sur IRM - Myspace
October File sur IRM