Sun Thief et We Were Ravens, architectes d’un drone ambient monumental

Révélés l’an dernier par le dédale monolithique du captivant A Great Leap In The Dark offert via Bandcamp comme l’ensemble de leurs enregistrements, Adam Wetterhan et son complice Luke Knight travaillent en ce moment même sur le successeur de ce chef-d’oeuvre sombre et mystique comptant parmi les plus imposantes réussites drone ambient qu’il nous ait été donné d’écouter.

On ne sait pas encore grand chose sur cet Atman, pas même si ce titre de travail sera conservé à terme, si ce n’est qu’il pourrait sortir au printemps et que le duo de Colombus, Ohio nous le promet dans la continuité du précédent tout en étant plus organique et éthéré dans la mouvance d’un Tim Hecker, avec notamment une prédominance des field recordings samplant le bruit de l’eau et de la pluie.

En attendant, profitons-en donc pour nous pencher sur les albums solo des deux musiciens, à commencer par Adam Wetterhan (photo) dont le prodigieux nouvel opus Wind en tant que Sun Thief vient de voir le jour au début du mois en écoute et téléchargement libres - en attendant peut-être un futur Shadowclast dont l’Américain travaillait il y peu à compiler les vieilles démos drill’n’bass. Un coup de maître qui porte bien son nom, avec ses évocations désertiques et venteuses aux drones ardents comme le soleil à son zénith, parcourues d’arrangements acoustiques arides et plus ou moins dissonants, de mirages glitch, de bourrasques doom ou vaguement psychédéliques et de cendres post-industrielles pour près de 80 minutes d’errances cinématiques qui n’auraient pas dépareillé en bande originale pour le Gerry de Gus Vant Sant. A noter que son prédécesseur Work Of The Mind de l’an dernier aux pulsations radiantes faisait déjà preuve du même pouvoir de fascination.

Quant à Luke Ethan Knight, officiant sous le pseudo We Were Ravens (et en tant qu’Apollo avec là aussi quelques beaux albums d’ambient minimale et cosmique disponibles via Bandcamp), il faut remonter à novembre dernier pour découvrir le tout aussi impressionnant Beginning, allégorie de la création artistique dont les boucles abstraites et hypnotiques sculptent peu à peu le matériau de bruit blanc pour en extraire les réminiscences mélodiques les plus souterraines à la manière de Fennesz, Infinite Body ou Tim Hecker, encore lui. Un album dont le successeur est déjà sur le rails, qui pourrait s’intituler Songs Of Mourning And Disgrace et devrait se rapprocher d’un format plus traditionnel avec notamment des percussions et du chant.


News - 19.03.2011 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Methuselah sur IRM - Myspace - Bandcamp
We Were Ravens sur IRM - Bandcamp
Sun Thief sur IRM - Bandcamp
Luke Ethan Knight sur IRM - Bandcamp