Jamie Woon a les yeux plus gros que le ventre

Les crossovers c’est bien, mais certains musiciens gagneraient parfois à revoir leur ambition à la baisse et rester dans la limite de leur savoir-faire avéré.

Dernier exemple en date, Jamie Woon révélé en première partie d’Amy Winehouse avec ce que l’on pouvait qualifier de soul acoustique voire de gospel moderne sur l’EP Wayfaring Stranger en 2007 avec notamment le superbe Gravity mettant en avant la voix d’ange prépubère de l’Anglais dans un dépouillement presque poignant.

Idem pour Waterfront, pas bien loin finalement de l’univers d’un autre Jamie, du moins en version acoustique sous l’influence sans doute d’un paternel chanteur de folk celtique :


Car à l’instar de Lidell, le jeune homme a connu depuis l’attraction de l’électronique, pour le meilleur ou pour le pire. Le meilleur, c’était quand son copain Burial recouvrait de son ombre le sus-nommé Wayfaring Stranger le temps d’un remix abyssal, produisant aujourd’hui le single Night Air dans une veine plus hédoniste voire éthérée :


On le soupçonnerait même d’avoir signé ce Blue Truth d’assez bonne facture, qui restera quant à lui à l’état de simple face-B :

Blue Truth by woon


Mais quand la tentation du dubstep en vient à donner à Jamie des envies d’émancipation, on a vite fait de tomber dans une soupe post-r’n’b sans nom, pâle copie d’un James Blake qui peinait lui-même à plagier Leila sur son éponyme de février dernier sans tomber dans la vulgarité :


Un single tout juste rattrapé par un remix sismique d’Hudson Mohawke, toujours aussi à l’aise dans les limites du mauvais goût :

Lady Luck & her remixes by woon


Il devrait donc y avoir à boire et à manger sur Mirrorwriting, prévu pour le 11 avril chez Polydor et sur lequel on retrouvera pourtant Gravity ainsi que le très beau Spiral, vintage et romantique :

Spiral by woon

De quoi miser tout de même une petite pièce sur Jamie Woon, à condition de faire abstraction de la hype dévorante qui l’entoure et qui ne devrait pas le lâcher de sitôt.

News - 25.03.2011 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 20 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends