La tête dans les étoiles avec Sondre Lerche

Un talent de mélodiste hors-pair, des arrangements qui coulent de source en traversant les genres et les époques (du jazz au dub et du Brésil à Broadway), de la ferveur, de la mélancolie et de quoi guérir les petits coeurs meurtris des popeux les plus aguerris, on ne dira jamais assez tout le bien que l’on pense de Heartbeat Radio, dernier album en date du magicien Sondre Lerche dont la suite prévue pour le 30 mai chez nous s’annonce tout aussi désarmante :

Sondre Lerche - Domino by sondrelerche


Sondre Lerche - Private Caller by sondrelerche


Cinq opus pour en arriver à donner au sixième son propre patronyme, si ce n’était le dossier de presse qui nous parle de l’album le plus "introspectif et désabusé" du Norvégien de Brooklyn et ces deux premiers extraits studio de haute volée, l’idée aurait presque pu laisser croire à un coup de paresse. On en est pourtant loin, puisque notre New-Yorkais d’adoption est allé jusqu’à lancer pour l’occasion son propre label Mona Records, s’entourant par ailleurs de son producteur de longue date Kato Ådland et de Nicolas Verhnes habitué des formations pop en liberté (de Spoon aux Dirty Projectors en passant par Animal Collective ou Deerhunter) au mixage, et des batteurs de Midlake (McKenzie Smith) et Regina Spektor (Dave Heilman) pour donner naissance à ces nouveaux classiques instantanés dont deux autres récemment interprétés avec son live band norvégien pour la chaîne nordique NRK en plus du même Domino et d’une version assez épique de Two Way Monologue extrait de l’éponyme de 2004, à visionner sur le site de l’émission musicale Lydverket. Ça commence par un parfait petit hymne romantique à la Paul McCartney pour faire craquer les filles :


... et une fois séduites, la petite touche de psychédélisme pour leur faire perdre pied et leur mettre des étoiles plein la tête, en voilà un qui a décidément tout compris :

Norvège toujours mais à la radio cette fois et en guise bonus, une reprise son et image du groupe Fjorden Baby originaire de son Bergen natal :


... et on terminera de patienter jusqu’à réception de l’objet (en précommande ici) avec une Daytrotter Session idéalement partagée entre les deux meilleurs albums du bonhomme, Heartbeat Radio et Faces Down.

News - 20.04.2011 par RabbitInYourHeadlights
 


News // 13 juillet 2009
Sondre Lerche se fait arranger

C’est presque devenu une habitude pour Sondre Lerche, jeune prodige norvégien, de se faire arranger de ci de là par Sean O’Hagan (High Llamas). Oui car depuis le premier et extraordinaire album Faces Down, on croise souvent l’américain dans les cordes du norvégien. Mais on se prépare, qui sait, pour un nouveau grand moment de pop orchestrée, (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 17 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends