Primordial - Redemption At The Puritan’s Hand

1. No Grave Deep Enough
2. Lain With The Wolf
3. Bloodied Yet Unbowed
4. God’s Old Snake
5. The Mouth Of Judas
6. The Black Hundred
7. The Puritan’s Hand
8. Death Of The Gods

2011 - Metal Blade

Sortie le : 25 avril 2011

Primordial - Redemption at the Puritan’s Hand

Ah, qu’il est bon de ne pas être déçu par un disque dans lequel on avait placé de grands espoirs ! Après avoir écouté des centaines de fois sans jamais réussir à m’en lasser To The Nameless Dead, le précédent album de Primordial, groupe irlandais de black metal — souvent considéré abusivement à mon goût comme du folk metal — c’est d’un pied bien ferme que j’attendais ce septième long format.

Il ne m’aura pas fallu longtemps pour être rassuré sur la qualité de ce nouvel opus qui annonce d’emblée la couleur avec un No Grave Deep Enough qui résume à lui tout seul le groupe : un titre tendu et entraînant marqué par ce tempo si typiquement celtique qui donne envie de taper du pied et bien sûr par la voix pénétrante d’Alan Averill. Pas de hurlement démoniaque ici, mais bien un chant qui donne vie à des textes évocateurs et remplis de ferveur.

La suite de ce Redemption at the Puritan’s Hand reste elle aussi du Primordial pur jus et s’inscrit globalement dans la lignée de son prédécesseur — bien que nettement plus sombre — avec des morceaux super catchy (pour du black metal, entendons-nous bien) comme l’irrésistible Bloodied Yet Unbowed (en écoute sur soundcloud), d’autres plus en retenue mais tout aussi intenses comme Lain with the Wolf ou encore The Mouth of Judas qui sans son enflammade finale aurait presque pu compter comme une ballade. Presque.

S’il fallait malgré tout faire un reproche à Primordial sur ce disque on pourrait dire qu’ils se contentent de faire du Primordial et qu’il y a parfois un petit parfum de déjà entendu sur certains titres, mais il difficile de chipoter devant une telle oeuvre, à la fois profonde et exaltante, et qui sera à n’en pas douter l’un des plus beaux albums de métal de l’année 2011.


( FredM )

Disques - 29.04.2011 par FredM
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 18 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends