Le streaming du jour #106 : Pure X - ’Pleasure’

Contrairement à ce que pourrait laisser imaginer la pochette de ce premier long-format prévu pour le 8 août de notre côté de l’Atlantique, les plaisirs de Pure X sont plutôt du genre solitaires, ressassements nostalgiques et drogués d’une époque où les guitares se perdaient en tourbillons d’effets et où la torpeur des voix mixées de très, très loin passait encore pour le summum du cool.

Cette époque, vous l’aurez compris, c’est celle du shoegaze, du slowcore et de la dream-pop, ces brumeuses 90’s que Nate Grace et ses deux compères d’Austin, Texas ont sans aucun doute passées dans leur chambre à tripatouiller leurs pédales entre deux taffes bien enfumées.

Pure X : Pleasure by alteredzones


On reconnaîtra en effet sous la reverb’ quelques mélodies vocales à la Green Day des débuts (cf. Stuck Livin’), que le bonhomme reprenait avec son cover band d’adolescent avant de fonder Pure Ecstasy devenu cette année Pure X pour une sombre question de copyright, mais bien évidemment ralenties à l’extrême puisqu’on se situe plutôt ici du côté de Mazzy Star ou des morceaux les plus engourdis de The Jesus And Mary Chain, avec ce petit summer feeling des 60’s noyé dans un brouillard saturé à l’exemple du single Easy :


De quoi mettre d’emblée le groupe dans le collimateur des Pitchfork et consorts, toujours excités derrière leurs claviers lorsqu’il est question de revival noisy-pop et de mélodies insouciantes mais Pure X ne devrait avoir aucun mal à tirer son épingle du jeu par sa sincérité, tant on peine à les imaginer capables de calculer quoi que ce soit du fin fond de leur coma idyllique.


Streaming du jour - 01.08.2011 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Pure X sur IRM
Pure Ecstasy sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 18 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends