Le streaming du jour #129 : The Coathangers - ’Larceny & Old Lace’

Ne comptez surtout pas sur ces quatre Américaines pour vous faire des papouilles le soir au fond du bois... à moins bien sûr que cela n’implique quelque rite satanique ou séance de domination psychotique.


Car dans la plus pure tradition du noise rock braillard made in Seattle, fief du label Suicide Squeeze (Hella, Minus The Bear, Pedro The Lion...) qui publiait en juin ce troisième album aussi cinglant qu’expéditif, les filles de The Coathangers donnent avant tout dans l’électricité vaguement groovesque et le laminage consciencieusement binaire mais n’en oublient pas pour autant de glisser dans l’affaire quelques mélodies vocales plus sensibles (du rétro Go Away au Tabaaco Rd. final apaisé par un baume d’harmonies désarmantes), voire deux ou trois arrangements de claviers plus délicats (le pianotage ironique de My Baby ou les arpèges country de Well Alright), réussissant dans le métissage garage-pop là où avaient échoué Love Is All ou même feu Be Your Own Pet avec leur second et dernier opus.

Le même genre de contraste en somme que l’on pourra trouver entre le jeu de mots potache du titre, référence sans équivoque à la comédie noire de Frank Capra Arsenic et vieilles dentelles ( Arsenic and Old Lace en VO) et le nu charbonneux d’une cover plus glauque que sexy, même si la musique du quatuor fort logiquement croisé en début d’année sur les scènes françaises en première partie de The Thermals apparaît diablement plus excitante, à l’image de ce Johnny sauvage et décadent que n’auraient pas renié les Pixies de la grande époque avec ses riffs aux dissonances jouissives et autres basses à la rondeur linéaire :


Streaming du jour - 24.08.2011 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
The Coathangers sur IRM - Site Officiel

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 20 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends