Miossec - Chansons Ordinaires

Il nous aura fallu quelques semaines pour commenter la dernière livraison de Christophe Miossec. Il faut dire qu’une fois de plus, le Brestois a réussi à surprendre son monde. Alors qu’on le croyait rangé des camions avec Finistériens, notre Breton est revenu à son énergie initiale en renouant avec un rock plus affirmé...

1. Chanson que personne n’écoute Voir la vidéo Miossec - Chanson que personne n’écoute
2. Chanson pour les amis Voir la vidéo ‪Miossec - Chanson pour les amis
3. Chanson d’un fait divers
4. Chanson pour un homme couvert de femmes
5. Chanson pleine de voix
6. Chanson dramatique
7. Chanson du bon vieux temps
8. Chanson protestataire
9. Chanson qui laisse des traces
10. Chanson d’insomniaque
11. Chanson sympathique

date de sortie : 12-09-2011 Label : PIAS

Trêve de suspense, cet album ne s’inscrit pas dans la lignée de L’Étreinte, ratage en règle, qui nous poussait parfois à envisager uniquement au passé la carrière artistique de Miossec.

Mais depuis, de l’eau était passée sous les ponts. Ou plutôt, la plus grosse réussite - Finistériens - de la conséquente discographie de l’auteur de Baiser. Formidablement produit par Yann Tiersen, la galette la plus mélodique de Miossec s’avérait également être la plus noire.

Aussi, quand, c’est plus ou moins une règle chez lui, ce dernier snobe son précédent opus (“Ce n’était pas la meilleure époque, d’autant que des trucs perso venaient interférer avec la musique. Me faire un peu confiance m’a pris un temps fou"), on craignait de le voir débarquer, comme sur L’Étreinte, avec ses gros sabots, oubliant toute cette subtilité qui fait mouche à chaque fois...


Alors, ces Chansons Ordinaires ? On retiendra tout d’abord une belle progression, les morceaux dynamiques et ceux plus calmes s’enchaînant à la perfection, marquant une progression fluide. Chanson Qui Laisse Des Traces avec son piano dépressif et son style épuré n’est pas si éloigné que ça de Nos Plus Belles Années, l’un des plus beaux héritages que nous laissera Miossec à la fin de sa vie artistique. Et rien que pour cette nouvelle merveille, l’album vaudrait le détour.

Heureusement, les bons morceaux sont légion. On citera notamment l’évident single Chanson Pour Les Amis, Chanson Pleine de Voix ou Chanson Du Bon Temps qui n’auraient pas dépareillées sur Boire...

Et puis, on parle de Miossec. Un opus sans revendication et sans employer le champ lexical de l’alcool ("y a pas que des poivrots dans les bistrots") n’en serait pas tout à fait un. Chanson Protestataire remplit donc ce rôle sur une mélodie agressive.

Et s’il estime que "tout a déjà été dit" et "tout a déjà été subi" (Chanson Que Personne N’Écoute), il ne faut pas y voir un quelconque ton blasé chez notre Brestois. Quelqu’un de blasé ne serait pas capable d’avoir un tel recul sur son œuvre, lui permettant décidément de renouveler les bonnes surprises ces dernières années...


Chroniques - 06.10.2011 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Miossec sur IRM - Site Officiel