Top albums - octobre 2011

La pop aura choisi l’automne 2011 pour truster les premières places d’un bilan mensuel du Forum Indie Rock et venir parader sous ses plus belles couleurs. En ce mois d’octobre, c’est à un tapis de feuilles bariolé que ressemble notre nouveau podium, offrant à l’amateur de musique pop l’opportunité d’en choisir son expression favorite. Et vous, comment l’aimez-vous ? Orchestrale ? Radieuse ? Ou plus exotique ?

1. My Brightest Diamond - All Things Will Unwind

JPEG - 9.6 ko
My Brightest Diamond - All Things Will Unwind disponible sur amazon.fr

Quand la pop se met sur son 31, se préparant à une performance hors du commun durant laquelle un orchestre décide de se prendre au jeu, c’est pour accueillir Shara Worden et le yMusic Ensemble, invité sur ce troisième album de My Brightest Diamond, et ainsi mettre d’accord la plupart des membres de notre forum. On n’avait pratiquement plus entendu tels arrangements depuis le Illinois de Sufjan Stevens. Un exquis mélange de cuivres, de cordes et d’instruments à vent qui emportent la voix de Shara Worden dans un tourbillon vivifiant et animent véritablement chacun des passages d’un album qui parvient à se renouveler d’un bout à l’autre. Au panthéon des créations d’exception, on laissera désormais volontiers une place à une poignée de compositions inoubliables telles que We Added It Up, Reaching Trough The Other Side, Be Brave ou l’élégante participation de DM Stith sur Everything Is In Line. La promesse de départ était belle, et le résultat l’est encore plus !



2. Real Estate - Days

JPEG - 4.4 ko
Real Estate - Days disponible sur amazon.fr

C’est aujourd’hui une évidence, ce deuxième album (et cette deuxième place) confirme tout le bien que l’on pensait de ce fleuron de l’indie pop américaine. En ce début de novembre, il faut bien constater que Days prolonge en quelque sorte l’été indien dans notre contrée. Ou du moins, on peut l’imaginer avec ces ballades façonnées idéalement avec une douceur mélancolique, une luminosité diffuse, et une chaleur radieuse. Il est difficile de ne pas succomber au charme de ces mélodies ensoleillées à base de guitares comme on en n’avait pas entendues depuis longtemps. Avec une simplicité remarquable et une facilité déconcertante, sans compter une production parfaite, Real Estate se révèle en digne héritier des Galaxie 500 ou Yo La Tengo. Les perles (de Easy à All The Same en passant par It’s Real) s’enfilent comme si de rien était, on se les remettra à coup sûr régulièrement cet hiver et même les prochaines saisons car on tient avec cet objet un classique instantané.



3. Frànçois & The Atlas Mountains - E Volo Love

JPEG - 4.5 ko
Frànçois And The Atlas Mountains - E Volo Love disponible sur amazon.fr

Voici donc la troisième option, pourtant loin d’être la plus convaincante de prime abord il faut bien l’avouer. La musique de Fránçois & The Atlas Mountains a ce petit quelque chose d’assez peu esthétique au premier regard, qui semble surplomber tout un album et qui pourtant s’estompe au fil des écoutes pour laisser place à la véritable expression du charme bien particulier qui la caractérise. Une pop moderne, tournée à la fois vers les cultures musicales anglaises et africaines. Particulièrement addictif, E Volo Love vous incite dans un premier temps à renouveler l’expérience, piqué par la curiosité de ces saveurs exotiques et de ces rythmiques avenantes, avant de devenir petit à petit la raison première qui vous fera allumer votre lecteur et vouloir goûter une fois de plus au chant rassurant de François Marry, premier français à intégrer la prestigieuse maison Domino Records. Une consécration pour ce quatuor bordelais qui semble avoir trouvé la source d’inspiration idéale pour se construire un futur durable.




4. Veronica Falls - Veronica Falls

PNG - 28.8 ko
Veronica Falls - s/t disponible sur amazon.fr

Et comme s’il en fallait toujours plus, ou si vous n’étiez toujours pas parvenu à trouver votre bonheur ce mois-ci, il vous resterait cette quatrième cartouche pop dans le chargeur pour venir vous atteindre en pleine tête. Car avec Veronica Falls c’est une pop énergique et directe qui nous est proposée, celle qui tend à déborder en territoire rock, et qui chante avec une innocence toute juvénile. Une batterie au galop et des notes de guitares en rafale poussent des mélodies entêtantes dans leurs retranchements et donnent naissance à de petits tubes en puissance qui respirent le Velvet Underground, les Pixies ou The Pains Of Being Pure At Heart à plein nez. Il vaut probablement mieux avoir la vingtaine pour délivrer autant d’énergie le temps d’une première galette pleine de promesses, mais les Écossais se classent déjà admirablement dans la lignée de leurs aînés du genre.



5. Nils Frahm - Felt

JPEG - 2.2 ko
Nils Frahm - Felt disponible sur amazon.fr

Enfin, si vous aviez besoin d’une petite respiration après ce top inhabituellement pop, vous pourriez trouver bien pire que ce nouvel album signé Nils Frahm. Le pianiste berlinois nous place littéralement au cœur de son instrument fétiche pour une expérience très intime où le moindre souffle, fragment de voix, bruit de fond ou craquement contribue à nous faire vivre au plus près une œuvre à la fois poignante et exaltante. Felt s’insinue en vous au fil des écoutes, imposant son atmosphère, ses mélodies et sa beauté dépouillée comme des évidences, pour finir par vous scotcher à vos écouteurs. Oui, si vous aviez besoin d’une petite pause, d’un petit moment de grâce et de légèreté au milieu du tumulte, cet album-là serait à n’en pas douter le choix idéal.




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 22 janvier 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends