Le streaming du jour #324 : Nadja & Vampillia - ’The Primitive World’

Quand Aidan Baker et Leah Buckareff s’associent avec les Japonais de Vampillia, collectif qualifié dans les milieux autorisés d’Arcade Fire hardcore, c’est pour mieux creuser la veine la plus mélodique et contrastée de leur univers, entre drone doom massif et lyrisme cinématique au piano.

Certes il y a la progression plombée d’Icelight, monolithique et insidieuse, tout en martèlements pesants et en chapes de guitares noisy qui porte incontestablement la marque des Canadiens et d’eux seuls. Mais si ce titre-fleuve habité par les plaintes gutturales de l’un des trois vocalistes de Vampillia fait encore son petit effet au sortir d’une discographie longue comme le bras pour le duo de Toronto, c’est bien grâce aux accords impressionnistes du pianiste de la petite troupe originaire d’Osaka qui tente à mi-chemin de percer l’imposant mur de son pour finalement parvenir à faire naître la tragédie sous les couches de saturation.

Un piano absent du spectral Anesthetic Depth qui laisse éclater sa colère contenue au terme d’une progression presque trop feutrée pour être honnête, mais par ailleurs omniprésent, qu’il se joue des soudaines montées en puissance saturées de Nadja sur l’épique Northern Lights ou se retrouve au premier plan pour ouvrir et refermer l’album sur l’évocation d’un romantisme suranné, bien loin des allures d’opéra rock extravagant de Vampillia mais au diapason de ce spleen que les Canadiens aiment à noyer le plus souvent sous un linceul d’électricité :


Streaming du jour - 06.03.2012 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Nadja sur IRM - Myspace - Site Officiel - Bandcamp
Vampillia sur IRM - Site Officiel

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 13 novembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends