Le streaming du jour #687 : S.H.I.Z.U.K.A. - ’We Are Empty’

Anthony Do Khac a su prendre son temps. Huit ans après Equilibre, premier album sorti chez Parametric, le Messin a eu la bonne idée de garnir les rangs de Chez.Kito.Kat. Et comme toujours avec le label aux oreilles pointues, on se délectera de découvrir la galette en streaming via Bandcamp.

Rien d’alarmant au fait que vous ne connaissiez pas S.H.I.Z.U.K.A. En effet, si la popularité de l’artiste messin est globalement confidentielle, - en témoigne le pressage de cet album limité à cent vingt exemplaires - ce dernier jouit néanmoins d’une jolie côte d’estime sur ses terres. En 2005, Equilibre permettait déjà à l’artiste d’afficher avec brio un goût prononcé pour les expérimentations et diverses déconstructions sonores.


Un changement de label et huit ans de quasi-silence discographique plus tard, Anthony Do Khac relance la machine en sortant Cities il y a quelques mois. Cet EP de deux titres disponible sur Digital Kito Kat poursuivait les choses là où Equilibre les avait laissées. En suspension permanente. Par la suite, Le Cavalier, délicieux morceau étonnamment accessible, paraissait sur la dernière compilation du label félin.


Mais ces charmantes sorties sur format court étaient finalement bien peu de chose à côté du monument qui nous attend. We Are Empty porte bien son nom. L’auditeur ne peut en effet sortir qu’éreinté et vidé après avoir passé plus de quarante minutes dans l’univers du Lorrain. S.H.I.Z.U.K.A. s’amuse ici à désorienter le chaland. Chaque fois que l’on croit pouvoir déceler l’once d’un confort auditif, ce dernier évolue dans les instants qui suivent. Pourtant, ce mal-être assez prégnant s’accompagne d’un sens mélodique imparable et ce, de manière assez paradoxale.

C’est sans doute dans cette capacité à plonger l’auditeur dans une bulle supportable au milieu d’un environnement inconfortable que la comparaison souvent employée avec Nine Inch Nails se justifie pleinement. La dernière minute de La Guerre De L’Eau, évoluant vers de l’industriel aux cris lancinants à la Downward Spiral aura tôt fait de convaincre les sceptiques.

Il ne s’agit néanmoins pas de la comparaison la plus évidente. L’IDM de S.H.I.Z.U.K.A., très Warpienne, tient autant d’Autechre que d’Aphex Twin, période Drukqs. On se délectera notamment des ambiances torturées de Chimères, Breathe ou même du plus déluré A Quiet Place, sans occulter San’Jou dont l’attrait pour la déconstruction des sons trouve un écho évident dans l’ambiance malsaine des images.

Encore une sacrée pioche pour un label qu’il sera bientôt difficile de continuer à défendre en paraissant objectif. Une écoute attentive de ces treize morceaux devrait néanmoins permettre à chacun de se faire sa propre idée sur la part de subjectivité de ces éloges sans retenue.


Streaming du jour - 07.03.2013 par Elnorton
... et plus si affinités ...
S.H.I.Z.U.K.A. sur IRM - Bandcamp

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 25 avril 2019


Sulfure Festival

surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends