Le streaming du jour #686 : The Doppelgangaz - ’HARK’

The Doppelgangaz nous livre en streaming les 12 pistes de HARK, leur dernier projet avant que celui-ci ne sorte officiellement le 12 mars. Dépêchez-vous, c’est extraordinairement bon !

Les Doppelgangaz sont grands ! Pourquoi eux ? Qu’est-ce qui fait la différence avec le reste des productions hip-hop actuelles qui pourtant deviennent de plus en plus intéressantes ?

En deux mots et trois notes, le duo new-yorkais est le seul à l’heure actuel à pratiquer un hip-hop sur le fil du rasoir entre les ambiances sombres et le boom-bap old-school. Les Doppelgangaz arrivent à insuffler du smooth dans leur gritty ou du gritty dans leur smooth et c’est remarquablement unique !

Ceci explique que tous les fans de hip-hop underground attendaient avec impatience la sortie de HARK, leur quatrième album autoproduit ! Et comme Ov Fact et EP savent travailler le suspense, ils nous ont d’abord livré quelques titres durant le mois de février, d’abord Hark Back, puis Oh Well. Ces deux titres présageaient quelque chose de grand, eh bien maintenant grâce à ce streaming exclusif, on peut le lire sans se tromper, HARK est grand !



L’intro instrumentale Doppel Hobble met d’entrée de jeu les choses au point, HARK sera DARK ! Puis le son crépite, l’ouverture de Skin Yarmulke, le titre suivant, est suffisamment longue pour que la chair de poule s’installe. Une chair de poule engendrée par la tension de la boucle de cordes dissonantes et surtout par l’impatience d’avoir du flow aux oreilles ! Et il arrive, et là, c’est le bonheur ! L’affaire est gagnée, la tête bouge, les mots sèchement entrecoupés se suivent superbement. Arrive Hark Back qu’on connaissait déjà, un pur moment gritty qui n’aurait pas désavoué El-P ou Bigg Jus mais avec le smooth en plus. En parlant de smooth, Us 2 Da Man en est une preuve flagrante, mais juste à la suite, l’interlude Taking Them Pills nous rappelle qu’on est bien en train d’écouter les apôtres du Black Cloak Life. La chose se confirme sur Oh Well ou comment faire du boom-bap lugubre. Voilà pour la première moitié de HARK, très dark, la suite sera légèrement plus pétillante.

Comme Sugar Awn Eht et sa ritournelle d’ascenseur ou Barbiturates qui comme son nom ne l’indique pas est le moment love de HARK. Harken Forward sert de transition vers On The Rag, morceau le plus sombre et l’un des plus réussis de l’album. Enfin Smang Life nous amène tout droit vers Sun Shine, le final exceptionnel de l’opus fait de flûtes, de beats rapides et originaux et qui conclue l’album avec un flow ravageur !

Vous l’avez compris, nous avons été emballés alors dépêchez-vous d’écouter ce dernier opus des Doppelgangaz, ce droit au streaming ne sera pas éternel, la sortie physique de l’opus étant annoncée pour le 12 mars !




Streaming du jour - 06.03.2013 par Spoutnik
... et plus si affinités ...
The Doppelgangaz sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 24 mai 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends