Le streaming du jour #713 : Aki Kharmicel - ’s/t’

Voyage dans une faille spatio-temporelle entre lo-fi déglingué, soul vieille école et hip-hop, Kennuf Akbar aka Aki Kharmicel sait tout faire et c’est notre très grand streaming du jour !

Cerveau hybride bouillonnant, Kennuf Akbar aka Aki Kharmicel s’est fait une spécialité dans le bidouillage de sons. Le bonhomme adore brouiller les pistes, balançant de nombreux morceaux sur Youtube, multipliant les projets dont certains sans lendemain, travaillant lentement et sortant des albums introuvables en passe de devenir cultissimes comme ce Aki Kharmicel sorti en 2012, et qu’on peut maintenant écouter via Bandcamp.

Les inventions de Kennuf Akbar partent dans tous les sens mais avec toujours une classe folle. Un exemple parmi tant d’autres, son projet avec un mystérieux groupe soul, Aki Khalaq & The Blak Prints. Goutez à ce Ursmilingface, une bombe ultra-romantique léchée et classieuse comme on en fait plus :



Le MC/beatmaker/producteur de San Diego s’est aussi spécialisé dans la bizarrerie expérimentale hip-hop lo-fi. La dernière en date, l’excellent Handle With Prayer / Brazier Than Batman Lewis Pt. III Volume 2 - The Recompense Side introuvable mis à part en morceaux sur Youtube, je vous laisse en savourer My Childhood Life, un morceau aussi minimal qu’addictif ou quand le low cost devient produit de luxe :



Kennuf Akbar traficote aussi des sons pour les potes, Sumach Ecks aka Gonjasufi en fait partie. Entre Warp et A.I.R., ces deux-là devaient obligatoirement se trouver, la symbiose fraternelle aidée par le THC a fait le reste. Écoutez The 9th Inning sorti sur l’EP du même nom, un titre chargé comme une mule en substances psycho-actives, LSD, PCP, mescaline, ou peut-être même les trois :



Voilà pour le petit tour du propriétaire, mais revenons à l’intitulé de ce streaming, Aki Kharmicel. Une réédition plus qu’une nouveauté, mais à cause d’une sortie confidentielle en 2012, c’est avec bonheur qu’on peut enfin mettre la main sur l’objet. Aki Kharmicel est une référence à Stokely Carmichael, leader activiste du mouvement Black Power ; Kennuf Akbar se voulant lui comme un militant raptiviste. Enjoy !



Aki Kharmicel a le sens de l’histoire et surtout un sens impeccable du style. Ici, on pourrait le qualifier de crossover Motown / boom-bap. Une espèce d’aberration chronologique, un paradoxe spatio-temporel, Kennuf Akbar a voyagé dans le temps mixant génialement hip-hop et soul. Tout en ayant une patine Motown, Aki Kharmicel est gavé d’effets d’enregistrement, de distorsions, de ruptures, de bidouillages vocaux, des voix profondes ou perchées, elles sont le centre de l’album. Mais à chaque fois, les divagations contemporaines de producteur sont contrebalancées à l’ancienne par des beats soul ou des textures granuleuses. Kennuf Akbar fait constamment le grand écart entre deux époques, entre Flying Lotus et Marvin Gaye, Jeremiah Jae et Martha and the Vandellas, The Gaslamp Killer et The Four Tops, et c’est grand, voire très grand !





Streaming du jour - 02.04.2013 par Spoutnik
... et plus si affinités ...
Aki Kharmicel sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


vendredi 24 mai 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends