Le streaming du jour #809 : Windmill - ’Above Duffle Farm’

On prend rarement le temps d’exprimer notre déception, à moins qu’elle ne soit à la hauteur de l’attente. C’est malheureusement le cas de ce nouvel album de Windmill qu’on avait laissé sur le lyrisme SF fragile et désarmant dEpcot Starfield, épié de loin par des travers maximalistes que l’Anglais ne parvient plus à déjouer ici.

"Il s’agit surtout de la flamme et des idées illimitées de l’humanité, mais aussi de la façon dont elles finiront inévitablement par s’éteindre", disait Matthew Thomas Dillon à l’époque de ce deuxième opus. Et comment ne pas faire le parallèle avec l’inspiration bancale de cet Above Duffle Farm au souffle parasité par mille tentatives poussives, du chant sous hélium de Rocket Needs aux empilement grandiloquents de Frosting Homes (qu’aurait pu enregistrer Dan Deacon dans un très mauvais jour) en passant par les synthés spatiaux clichés au possible de Frozen Embryos, les arpèges martelés jusqu’au mal de crâne de l’horripilant Pyjama Holiday ou les harmonies vocales flirtant avec l’atonalité d’un Blankets Fold qui fait sonner l’organe de notre vilain petit canard comme celui du chanteur de Clap Your Hands Say Yeah.

L’écriture, nettement moins flamboyante qu’à l’accoutumée, fait en effet cruellement ressortir les défauts d’une voix de fausset devenue insupportable, guère aidée par une foultitude d’orchestrations bontempi incapables de rivaliser avec le violoncelle poignant et les carillons virevoltants dEpcot Starfield. Restent la ferveur intacte d’un Jelly Globe aux arrangements cheap contrebalancés par la voix salvatrice d’Helen Page ou quelques complaintes au piano dépouillées plus écoutables que la moyenne (Restaurant Tiles, Gallery Masterpiece), bien peu en somme au regard de ce que l’on était en droit d’espérer de l’auteur de Puddle City Racing Lights qui n’a plus grand chose de l’héritier de Mercury Rev tant vanté dans ces pages.


Streaming du jour - 07.07.2013 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Windmill sur IRM - Site Officiel - Myspace

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


samedi 7 décembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends