Le streaming du jour #851 : Ulver - ’Messe I.X-VI.X’

Avec le superbe Perdition City judicieusement sous-titré "Music For An Interior Film", le temps du black metal et du folklore crépusculaire était déjà loin pour Ulver, désormais sur le fil d’un trip-hop à forte teneur atmosphérique et d’un rock industriel lorgnant sur l’ambient et le jazz des années 80. 13 ans plus tard, la mue continue pour le combo norvégien toujours emmené par l’ex Arcturus Kristoffer Rygg au chant et aux programmations, et c’est à une messe aux allures d’opéra tourmenté que nous convie cette nouvelle BO imaginaire orchestrée par un ensemble symphonique du grand nord.

Comme souvent chez Ulver, la grandiloquence guette (des beats à la Hans Zimmer de Glamour Box au requiem incantatoire de Son Of Man) et l’avant-garde se pare parfois d’arrangements presque anachroniques mais le plus clair du temps l’équilibre s’avère parfait entre la tension des nappes électroniques aux pulsations fantasmatiques et le lyrisme des crescendos post-classiques aux harmonies troublées.

En résulte un album entêtant et hanté (voire même hantologique avec les récitals fantômes de l’inquiétant Noche Oscura Del Alma que ne renierait pas l’excellent Kreng), au chant quasi absent (si ce n’est sur l’élégiaque Mother Of Mercy effaçant le disque dans l’éther des regrets) mais qui se passe très bien de mots pour exprimer son tiraillement entre ferveur et désespoir, dualité des sentiments qui nous serre les entrailles pour ne plus les lâcher et fait à n’en pas douter de l’écoute de Messe I.X-VI.X l’une des expériences musicales les plus saisissantes de l’été.


Streaming du jour - 24.08.2013 par RabbitInYourHeadlights
... et plus si affinités ...
Ulver sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 16 octobre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends