Détroit + Tulsa - Stereolux (Nantes)

le 27/05/2014

Ma rencontre en Détroit

L’album de Détroit est sorti le 18 novembre dernier et la tournée a démarré dès le 12 avril 2014 pour Pascal Humbert et Bertrand Cantat. Les places se sont arrachées dès leur mise en vente.

J’ai pris mes places il y a plusieurs mois… la date est enfin arrivée : 27 mai. La rencontre avec Détroit est prévue à 20h mais je ne suis pas seule à avoir envie d’écouter la douceur musicale de Pascal Humbert mêlée au rock de Bertrand Cantat. La file d’attente s’allonge sous les nefs de l’Eléphant de Royal de Luxe Nantais à l’entrée du Stereolux.

L’envie était forte, l’appréhension aussi. « J’ai douté des détails… »

C’est pourtant l’émotion au beau et grand sens du terme qui a pris place dès les premières secondes avec Ma Muse et Horizon extraits de l’émouvant album Horizons.


L’enchaînement avec l’immense Des visages et des figures, de l’album éponyme de Noir Désir installe un émoi, un bouillonnement du public pressé contre la scène.

Les échanges verbaux de Cantat avec le public se font rares, discrets, émus, en retrait, timides… Ce n’est qu’après le 6ème titre, il me semble, qu’il réalise petit à petit que cette foule pressante, électrique et survoltée n’est que plaisir. Le chanteur est en confiance, la pression se relâche, la pudeur reste mais le plaisir grandit jusqu’à en devenir explosif !

L’union des artistes est saisissante, nous ne sommes pas à un concert de Bertrand Cantat mais bien de Détroit. Le groupe est là, chacun a sa place, son rôle. Leur connivence est éclatante. Ils rient, se taquinent, se serrent dans les bras, s’embrassent. C’est beau et la bienveillance de leurs regards transpire.

Pascal Humbert d’un naturel timide se révèle malicieux et facétieux. Et c’est avec grande classe qu’il s’empare de sa contrebasse électrique pour interpréter Le Fleuve, extrait de l’album Veuillez rendre l’âme…, subjuguant la salle.

Le concert se poursuit par un embrasement d’amour, une véritable communion se réalise avec beauté entre le public et les artistes. J’ai rarement assisté à une alliance de cette ampleur. L’ivresse musicale transpire par tous les pores de nos peaux.

Le concert se termine dans une explosion au son de Tostaky qui enflammera définitivement la foule. Pour preuve, cette vidéo d’un spectateur présent le soir même :



Merci au photographe officiel de la soirée, Christophe Sergent.


( Lilie Del Sol )


  Détroit sur IRM

On recommande également :

Enuff Z誰uff Live At Saint Andrew's Hall, Detroit, MI, USA[October 18, 2018]

Detroit Windmill Live Stream

Detroit Windmill Live Stream

Detroit ? |Live Detroit become human

Tampa Bay Lightning - Detroit Red Wings (LIVE) STREAM | NHL