Le streaming du jour #1614 : Sobrenadar - ’Dromer’

Découverte grâce au On The Echoing Green de Jefre Cantu-Ledesma que nous mettions hier à l’honneur et sur lequel elle assurait les vocalises d’une paire de morceaux, l’univers de l’argentine Sobrenadar est également passionnant lorsqu’elle officie en solo.

Déjà auteure de deux longs-formats, l’un homonyme en 2010, puis 1859 deux ans plus tard, la Sud-Américaine a depuis livré quatre EPs, le dernier d’entre eux n’étant pas le plus anecdotique puisque Dromer, discrètement délivré en décembre dernier, propose en cinq titres et à peine plus de treize minutes, un voyage aérien touchant au sublime.

Plus que lumineux, Dromer est une ode à la transparence et à la légèreté. C’est en apesanteur que l’auditeur se place, et il observe, à travers les nuages, ses semblables se tourner en ridicule en prenant très au sérieux certaines choses qui ne mériteraient pas de l’être.

La voix de Sobrenadar est de celles qui poussent à relativiser et à prendre du recul. Lorsqu’elle se met au service de synthétiseurs distordus mais radieux et d’une boîte à rythme sèche, elle incite clairement à la confession. Si en ce bas monde, un EP tel que Dromer passait entre toutes les écoutilles, les pêchés ne seraient plus que l’exception.

La pureté dans toute sa splendeur. Difficile de se laisser aller au petit jeu des comparaisons tout en préservant l’aspect immaculé de cette musique, mais les amateurs de Mazzy Star devraient néanmoins se retrouver dans cet univers où la tranquillité et l’innocence - dans son sens le plus noble - sont poussées à leur paroxysme.


Streaming du jour - 12.07.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
Sobrenadar sur IRM

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 2 avril 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends