13th Procession - Shed

Fruit d’une rencontre musicale entre les Havrais Juliette Richards et Baptiste Solerg, le projet 13th Procession tire son nom de l’arrondissement parisien au sein duquel le duo s’est établi pour approfondir les sonorités qui sont déployées sur ce premier EP.

1. Folk Song
2. What’s Your Name
3. Sunny Balcony
4. Shiny Rain Voir la vidéo 13th Procession - Shiny Rain
5. June And The Empty Jar Voir la vidéo 13th Procession - June And The Empty Jar
6. Your Heart And Mine

date de sortie : 24-02-2017 Label : Melmax

Les six morceaux le composant sont dominés par la voix imperturbable de la chanteuse et le jeu de guitare de son acolyte. Il n’y a guère besoin de plus d’éléments pour convoquer une indéniable émotion, que ce soit sur l’introductif Folk Song sur lequel culmine la voix cotonneuse de Juliette Richards qui rappelle alors celle de Julia Stone, tandis que les délicats arpèges de guitare contiennent l’auditeur dans un espace contemplatif dès les premières mesures d’un morceau sur lequel apparaît progressivement une batterie voluptueuse.

Si What’s Your Name s’affranchit des percussions, la rythmique n’en est pas moins présente. Elle émerge toutefois d’une ligne de guitare acoustique entre pop et folk contrastant avec la voix plus grave et presque soul de l’artiste.

La recette fonctionne aussi bien que sur le premier morceau, mais elle n’est pas déclinée à l’infini. Plus méditatif, Sunny Balcony se repose principalement sur le ukulélé, tandis que des contrées plus hantées sont explorées sur un June And The Empty Jar à l’instrumentation minimaliste. Simple mais habité, le jeu de guitare accroit la tension émanant de parties vocales plus désespérées que jamais mais qui ont le mérite de ne jamais sombrer dans une plainte excessive.

Un versant plus pop est aussi exploré sur ce Shiny Rain, single désigné, qui porte parfaitement son nom tant un caractère climatique ambivalent est prégnant. Lumineux, le titre n’en comporte pas moins une mélancolie subtile mais que l’auditeur attentionné ressentira parfaitement.


Enfin, les cordes ambitieuses et mélancoliques de Your Heart And Mine épousent une rythmique plus appuyée pour un contenu global transcendant. A l’image de ce premier court-format tant, sans avoir l’air d’y toucher, les Havrais parviennent à entraîner l’auditeur dans des territoires aux températures variables mais toujours empreints de cette bouleversante délicatesse.


Chroniques - 22.07.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
13th Procession sur IRM