The Clientele - Music For The Age Of Miracles

1. The Neighbour
2. Lyra in April
3. Lunar Days Voir la vidéo The Clientele - Lunar Days
4. Falling Asleep
5. Everything You See Tonight Is Different from Itself
6. Lyra in October
7. Everyone You Meet Voir la vidéo The Clientele – Everyone You Meet
8. The Circus
9. Constellations Echo Lanes
10. The Museum of Fog
11. North Circular Days
12. The Age of Miracles

2017 - Merge Records

Sortie le : 22 septembre 2017

The Clientele

L’histoire de The Clientele n’a jamais ressemblé à un long fleuve tranquille. Formé en 1991, le combo a spitté avant même d’avoir publié le moindre disque – un ersatz d’album fut bien conçu mais il ne trouva personne pour le défendre – pour se reformer quelques années plus tard.

C’est en 2000 que le premier LP de la formation britannique verra le jour. Et Suburban Light appela quelques successeurs si bien qu’en tout juste dix ans, les Londoniens enregistrèrent la bagatelle de sept albums. Et plus rien depuis septembre 2010…

Dire que Music For The Age of Miracles était particulièrement attendu serait forcément exagéré au regard de la notoriété confidentielle de The Clientele, mais la niche des suiveurs ne peut que se montrer curieuse de découvrir, sept ans après, la direction artistique empruntée par ceux qui nous avaient laissés sur un Minotaur mi-figue mi-raisin.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que la pause a fait du bien aux Anglais. Lorsque la routine s’installe, que les publications deviennent des réflexes plus que l’expression de messages quelconques, il convient de prendre du recul. The Clientele a su s’arrêter, et c’est avec un plaisir non dissimulé que l’auditeur retrouvera ces sonorités pop hantées par la réverbération de guitares si omniprésentes que c’est sur un ampli réservé à la six-cordes qu’Alasdair McLean a pris l’habitude d’enregistrer les parties vocales.

Il émane de Music For The Age of Miracles un réel apaisement. La pop lyrique peut parfois évoquer l’univers de Lambchop ou des Boo Radleys, mais contrairement à de multiples disques proposés par des quinquagénaires ayant roulé leur bosse, tout semble simple et naturel sur cet enregistrement. Jamais l’inspiration ou le ton n’est forcé. Chaque chose est à sa place, et la diversité d’audacieux vents (Everything You See Tonight Is Different From Itself), les digressions tribales à la fin de Constellations Echo Lanes ou les arrangements lyriques de cordes frottées de la ballade virevoltante et transcendante Everyone You Meet sont autant d’éléments qui viennent bonifier l’ensemble sans remplir l’espace de manière factice.

Ces douze missives viennent du plus profond des entrailles de leurs auteurs. Lyrique mais pas soporifique, le disque contient une dimension poétique sous-jacente qui émerge notamment dans le spoken word d’un The Museum of Fog évoquant la dernière trilogie des Tindersticks. Brillant et rassurant.


( Elnorton )






CD - 25.08.2017 par Elnorton
... et plus si affinités ...
The clientele sur IRM