Le streaming du jour #1773 : Dronarivm - ’Illuminations II (The New Year 2018 Charity Compilation)’

Dans les couloirs de la rédaction, projet IRMxTP oblige, nous mesurons trop bien le niveau d’investissement requis pour établir une compilation (espérons-le) de qualité. Aussi, lorsqu’un label de chevet tel que Dronarivm dévoile un recueil de trente compositions inédites, nous ne pouvons que relayer l’initiative.

La relayer, mais surtout l’apprécier. Difficile de ne pas trouver son compte au sein d’un catalogue aussi ambitieux et exigeant que celui du label russe. Un an après un premier volet, Illuminations est de retour. Le concept est simple puisqu’il s’agit d’offrir, pour la nouvelle année, une collection de compositions inédites de qualité dont l’ensemble des bénéfices sera reversé à 4 Paws for Ability, fondation soutenant les enfants victimes de handicaps divers.

Le piano mélancolique de Bruno Sanfilippo trouve en quelques cordes synthétiques argentées un pendant bienvenu qui offre à ce Muse un caractère scintillant. Les field recordings accompagnent l’ambient épurée mais surtout pas neutre d’un Loscil nous faisant hésiter entre détresse et espoir, tandis que Jacaszek mélange instruments classiques et effets électroniques saturés pour convoquer une ambient industrielle dont Trent Reznor aurait pu être l’auteur.

Les pointures du label ont répondu à l’appel, et chaque auditeur pourra y trouver son bonheur tant chacun se montre à la hauteur de l’événement, des
rêveries planantes de Endless Melancholy à la mélancolie sinusoïdale de Pausal, en passant par les basses hypnotiques de Machinefabriek, le néoclassique hanté de Sven Laux ou les résonances minérales et cristallines de Giulio Aldinucci. Par ailleurs, nous ne bouderons pas notre plaisir devant le dub-ambient granuleux et instrumental d’un Segue qui se faisait discret depuis trop longtemps ni même face à l’ambient stellaire et circulaire d’Alexandre Navarro toujours (aussi bien) inspiré par la matière microscopique avec Atome.

Enfin, comment ne pas succomber au Storm de Pleq et Hakobune composé en 2012 sur Adrift et revisité dans un registre plus moite mais aussi percutant par Wil Bolton ? Ou plus encore au Dislodged de Mike Lazarev remixé dans une veine énigmatique voire fantomatique par Bartosz Dziadosz et Tomasz Mreńca ? Nous n’avons pas trouvé la réponse. Ne reste plus qu’à picorer (mais bien difficile sera celui qui mettra de nombreux éléments de côté) et à s’abandonner aux trente pistes ici proposées.


Streaming du jour - 08.01.2018 par Elnorton
... et plus si affinités ...

indie rock mag - IRM des musiques actuelles


jeudi 15 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends