Open Mike Eagle - What Happens When I Try To Relax EP

1. Relatable (peak OME) Voir la vidéo Open Mike Eagle - Relatable
2. Every Single Thing
3. Microfiche Voir la vidéo Open Mike Eagle - Microfiche
4. Single Ghosts
5. Southside Eagle (93 Bulls)
6. Maybe Gang (an initiation)

2018 - Auto Reverse Records

Sortie le : 19 octobre 2018

Névroses en suspension

Attendu au tournant après le sommet Brick Body Kids Still Daydream qui le voyait enfin trouver son style - anthémique et en suspension - et sa voix - sociale et intime à la fois, aux confins du rap, du spoken work et du chant -, Open Mike Eagle confirme avec cet EP aux syncopations ouatées et aux synthés stratosphériques. Prenant à bras le corps ses névroses dans une ambiance paradoxalement rêveuse voire éthérée (cf. l’ultra-planant Every Single Thing), l’Américain ouvre sur une profession de foi au maniérisme ironique et réjouissant (Relatable) et culmine dans les nuages en coton et la stop motion en pâte à modeler du clip de Microfiche, tube introspectif aux allures de méthode Coué.

Première sortie de son propre label Auto Reverse, What Happens When I Try To Relax nous réserve également à la mesure de son bouillonnement réflexif de cerveau en surchauffe quelques instrus plus ambivalents voire carrément angoissés derrière leurs atours oniriques aux pulsations downtempo, à l’image de Single Ghosts, histoire surréaliste de solitude trompée au bras d’un fantôme, ou de l’inquiétant Southside Eagle (93 Bulls), autoflagellation décalée d’un ego hors de contrôle dont Kanye ferait bien de retenir les leçons, lequel retrouve peu à peu la lumière, celle-là même qui irrigue le final Maybe Gang, hymne universel à ces singularités qui nous rapprochent, dans la lignée du génial Brick Body Complex.


( RabbitInYourHeadlights )






Disques - 21.10.2018 par RabbitInYourHeadlights
 


Le streaming du jour #1698 : Open Mike Eagle - 'Brick Body Kids Still Daydream'

Expérimentateur ludique, songwriter trublion, nerd du ghetto aux allures et aux flow débonnaires, Open Mike Eagle c’est un peu l’improbable chaînon manquant entre Jeremiah Jae et Busdriver, beatmaking psychotrope et truculence hip/pop mais à un tel degré de décontraction et de d’humilité que l’on n’avait jamais vraiment réalisé jusqu’à présent le génie (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 20 novembre 2018


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends