Bientôt du neuf pour Rob Dougan ?

Auteur du fracassant single instrumental Clubbed To Death en 1995, Rob Dougan n’a jamais fait les choses comme tout le monde. Déjà, à l’époque, il avait fallu attendre sept ans pour enfin goûter à un album, et quel album.

Entre trip-hop minimal et lyrisme orchestral, beats sombres et downtempo d’un côté et cordes mélancoliques ou douloureuses de l’autre, entre ombre et lumière, désespoir et rédemption, Furious Angels, album de deuil habité par la voix d’écorché de Dougan, rauque et pourtant terriblement touchante par sa fragilité, son humanité blessée, aurait dû pour le moins imposer l’Australien comme une figure montante des années 2000.

Grandiloquent pour les uns, bouleversant pour d’autres qu’on ne peut qu’approuver, cet OVNI à la beauté unique n’a pourtant pas suscité tellement de commentaires à sa sortie et encore moins soulevé les foules, malgré la présence d’une version instrumentale de la chanson-titre au générique de Matrix Reloaded, deuxième volet de la saga des frères Wachowski sorti en 2004 qui comptait également sur sa bande originale un inédit composé par Dougan pour l’occasion.

Néanmoins, un cercle grandissant d’admirateurs espère chaque année qu’un deuxième opus viendra confirmer, et peut-être même ouvrir les portes du succès à ce double héritier de Massive Attack et John Barry. Et ça tombe bien, puisque Rob Dougan est au travail depuis près de deux ans maintenant sur deux projets orchestraux : le premier, qualifié de "classique" par l’Australien, réunira des pièces musicales qu’il affectionne tout particulièrement mais réenregistrées et réarrangées par ses soins, tandis que le second sera le véritable deuxième album tant attendu.

Et en attendant d’en apprendre davantage, quoi de mieux pour appréhender les multiples talents du bonhomme que cette superbe vidéo de la version courte de Clubbed To Death, réalisée et interprétée par Rob Dougan himself :

Page myspace (non officielle) : www.myspace.com/douganrob

News - 26.02.2008 par RabbitInYourHeadlights
 


Rob Dougan

Avec une tracklist composée de huit morceaux, Rob Dougan nous a fait croire à l’apparition de l’arlésienne ultime : l’enregistrement du successeur de Furious Angels. Il faut dire que, vingt ans après, cela aurait eu de l’allure. Finalement, la dernière sortie de l’Australien - depuis longtemps basé à Londres - ressemble plutôt à un EP puisque les (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 18 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends