Jay-Jay Johanson - Self-Portrait

1. Wonder Wonders
2. Lightning Strikes
3. Autumn Winter Spring
4. Liar
5. Trauma
6. My Mother’s Grave
7. Broken Nose
8. Medicine
9. Make Her Mine
10. Sore

2009 - Emi

Sortie le : 2 mars 2009

Auto-portrait en clair-obscur par un Jay-Jay Johanson au sommet de son art.

Renaissance prétendent les uns, aboutissement corrigent les autres deux ans après l’excellence "trip-pop" de The Long Term Physical Effects Are Not Yet Known, il faudrait un vrai spécialiste de la disco du suédois pour tenter de trancher mais qu’importe : tout le monde semble d’accord sur la qualité toute particulière de ce nouvel opus de Jay-Jay Johanson.

Self-Portrait est en effet un modèle d’épure et d’écriture, dont l’économie de moyen s’avère proportionnelle à la mélancolie qui se dégage de ces dix chansons en noir et blanc tiraillées entre jazz impressionniste mâtiné de discrets arrangements électro, ambient-pop zébrée d’interférences malaisantes et réminiscences en clair-obscur du Dummy de Portishead à travers lequel Jay-Jay avait découvert le trip-hop, un genre qui allait justement le révéler chez nous à la sortie de son premier album Whiskey.

On parlait d’interférences malaisantes, mais si le malaise n’est pas celui de l’auditeur caressé dans le sens des bleus à l’âme par ces mélodies au romantisme parfois désespéré et paradoxalement toujours confortable, c’est bien évidemment celui d’un Jay-Jay au seuil de la quarantaine, traduit tout aussi clairement par la cover du disque bien éloignée des looks androgynes de ses débuts que par un chant symbolisant à la perfection cette figure spleenienne à la Chet Baker, esseulée et malheureuse en amour, qu’il est finalement devenu après 13 ans d’une discographie en dents de scie survolée par ce septième album étonnant de classe et de subtilité.

Difficile dans ces conditions de citer un morceau plutôt qu’un autre sans prendre le temps de s’arrêter sur chacun d’entre eux, mais s’il vous en faut vraiment un pour vous faire une idée sur borne d’écoute ou via iTunes pour les accrocs au numérique, optez pour Make Her Mine, cette chanson tirerait des larmes à une pierre...


( RabbitInYourHeadlights )


CD - 20.02.2009 par JohnSteed
... et plus si affinités ...
Jay-Jay Johanson sur IRM - Site Officiel - Myspace