Badly Drawn Boy ne voit plus assez gros ?

Depuis 2006 et la semi-déception d’un Born In The U.K. plus classique qu’à l’accoutumée, Damon Gough n’avait plus donné signe de vie. De quoi espérer davantage qu’une BO pour le retour en catimini de l’anglais au bonnet en décembre dernier outre-Manche et le 8 février chez nous, un exercice déjà mineur pour lui du temps d’ About A Boy en 2002.

Le concept, toutefois, est ici légèrement différent : musique inspirée par le film The Fattest Man in Britain peut-on ainsi lire sur la cover de ce disque autoproduit et envisagé jusque dans son artwork comme un album à part entière de Badly Drawn Boy. Basé sur les chansons composées par le mancunien pour cette production télévisuelle narrant comme son nom l’indique l’histoire du plus gros loser d’Angleterre, dépossédé de son titre autoproclamé de "fattest man in britain" en direct à la télévision en 2001, Is There Nothing We Could Do ? (voir le tracklisting) nous fait passer de mélodies épurées à la guitare acoustique ou au piano en instrumentaux arrangés de cordes affinées ou de cuivres très anglais (et vice-versa), autour d’une poignée de dialogues issus du film et d’une paire de thèmes récurrents aux multiples déclinaisons vocales ou non.

En dépit de la très belle chanson éponyme à découvrir sur myspace, manque peut-être une ou deux pépites du calibre du désarmant A Minor Incident sur About A Boy pour emporter le morceau, mais après quatre ans de hiatus gageons que les fans de l’auteur des superbes The Hour Of Bewilderbeast et One Plus One Is One sauront apprécier pour ce qu’elles sont ces charmantes variations.

News - 05.02.2010 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mardi 11 août 2020


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends