Le Roi Singe sur le sentier de la guerre ?

Virtuose de la rime au flow acéré croisé à ses débuts du côté d’Anti-Pop Consortium, De La Soul ou encore Rob Swift, Pharoahe Monch s’était fait discret l’an dernier sur le projet de collaborations hip-hop des Black Keys, et bien lui en avait pris au vu du résultat de ce Blakroc même si son duo avec RZA sur Dollaz & Sense demeure honorable. On appréciera donc d’autant plus de retrouver le rappeur touche-à-tout en septembre prochain, le 14 si tout va bien, avec un troisième opus intitulé W.A.R. (We Are Renegades) inaugurant par la même occasion son label du même nom en association avec Duck Down Records, la petite institution indé fondée par Buckshot (Boot Camp Clik, Black Moon) il y a tout juste 15 ans cette année.

En guise de mise en bouche, le natif du Queens nous offre donc ce Shine superbement minimaliste, produit par le grenadier Diamond D déjà à l’oeuvre sur son premier album Internal Affairs (1999), lequel devrait partager la fonction de metteur en son avec, en vrac, l’habitué Lee Stone, Black Milk (Elzhi, Guilty Simpson), Mr. Porter (50 Cent, Eminem), Nottz (Murs, Busta Rhymes), Exile (Mobb Deep, Ghostface Killah), Samiyam (moitié de FLYamSAM avec Flying Lotus et par ailleurs au travail sur ses Rap Beats Vol. 2 ) et Pharoahe Monch lui-même, entre autres noms moins connus qui devraient également contribuer à un parfait dosage d’inventivité radicale et d’efficacité plus mainstream, avec pour mot d’ordre un retour annoncé au son de l’âge d’or du deuxième tiers des années 90.

Quant à la chanteuse MeLa Machinko, elle donne à nouveau de la voix sur ce premier extrait trois ans après sa participation au single Push issu de l’album Desire  :

L’accompagneraient notamment au rayon des invités Black Thought des Roots, Talib Kweli qui ne tarit pas d’éloges sur le Monchhichi (eh oui, de là le surnom de notre ami Troy Donald Jamerson, coiffure oblige), Cee-Lo Green de Gnarls Barkley, Styles P auteur du récent The Ghost Dub-Dime, le vétéran du funk metal Vernon Reid (de Living Colour), Phonte (de Little Brother et The Foreign Exchange), Jean Grae ou encore Prince Po avec lequel Pharoahe Monch formait dans les années 90 le duo underground Organized Konfusion. A suivre donc.

News - 20.07.2010 par RabbitInYourHeadlights
 



indie rock mag - IRM des musiques actuelles


dimanche 15 septembre 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends