Florent Marchet - Courchevel

Un mois ! C’est grosso modo le temps qu’il m’a fallu pour apprivoiser ce troisième album, oublier les attentes suscitées par l’immense réussite de Rio Baril et parvenir à sortir quelques mots sur son successeur.

Top albums - octobre 2010

1. Courchevel
2. L’Idole
3. Benjamin Voir la vidéo Florent Marchet - Benjamin
4. L’eau de Rose
5. Roissy
6. La Famille Kinder
7. Pourquoi Etes-Vous Si Triste ?
8. La Charrette
9. Narbonne Plage
10. Hors-Piste
11. Qui Je Suis

date de sortie : 11-10-2010 Label : PIAS

Et en l’occurrence, j’ai bien fait de prendre mon temps, car il y a trois semaines j’aurais probablement craché avec conviction sur ce que je voyais comme un banal recueil de pop songs isolées indigne des habituelles créations de son auteur. Il faut dire que sur ses deux précédentes collaborations avec Arnaud Cathrine, Florent Marchet nous avait habitués à poser un décor fixe et nous amenait à en explorer chaque recoin sans s’en extraire un seul instant. Alors à l’heure de se lancer en solitaire dans l’élaboration de sa future œuvre, notre néo-moustachu a opté pour une nouvelle démarche artistique. Nouveau look, nouvelle façon de voir les choses. Chaque chanson fait cette fois l’objet d’un environnement différent. Onze lieux, onze groupes de protagonistes, onze thématiques, et donc onze fois plus de boulot pour celui dont la démarche d’écriture approche celle d’un romancier. Et c’est ce qui déroute un peu le fan de la première heure. Mais c’est aussi ce qui ravit une fois les différents tableaux assimilés.

Car la musique de Florent Marchet est une musique qui nécessite une implication totale de son auditeur. C’est en intégrant chaque détail de la vie des personnages évoqués que l’on s’imprègne de ces chansons. Ceux qui auront entendu le single Benjamin d’une oreille, au détour d’un passage dans un rayon de supermarché, ou à la radio coincé dans un embouteillage, auront probablement le souvenir d’une petite chanson simple et sans prétention. Les autres qui l’auront écouté avec attention ou se seront délectés du clip ci-dessous auront quant à eux découvert un tableau cocasse animé d’une rythmique irrésistible.

Derrière Courchevel et ses allures trompeuses d’album radio-friendly et bon enfant, se cache donc dix et une merveilles, qui, pour peu que l’on se donne les moyens d’en faire le tour, réservent un plaisir proportionnel à l’immense travail abattu par Florent Marchet pour accoucher de ce troisième opus. A la base de chacune de ces nouvelles compositions, une image, une interrogation, une angoisse, un souvenir, et c’est une carte postale animée qui se déplie sous nos yeux. Un itinéraire fait de drames : Roissy et la catastrophe aérienne qui frappe le couple Marchet/Birkin, Narbonne Plage et la terrible noyade de deux bambins qui vous tire les larmes, Pourquoi Etes-Vous Si Triste ? et le malaise poignant d’un enfant que l’on pense préserver du malheur. Mais également des chansons plus enjouées d’apparence malgré un certain second degré : La Charrette et sa rythmique acoustique contagieuse ou la plus punchy La Famille Kinder. Et bien sûr, vous ne trouverez aucun album de notre homme sans sa traditionnelle piste instrumentale. Après l’intermède façon Nick Drake de Gargilesse, l’intro sifflotante en hommage à Morricone de Rio Baril, voici l’empressé et peu rassurant Hors-Piste qui rappelle aussi bien quelques BO vieilles de quelques décennies que le travail plus contemporain de General Elektriks.

Et comme d’habitude, c’est côté studio que se fait toute la différence. Car si les compositions de Florent Marchet forment de solides fondations, c’est en s’entourant des fidèles Erik Arnaud, Bertrand Perrin, François Foggio, Sébastien Martel et en collaborant entre autres avec Rémi Alexandre (guitariste de Syd Matters) ou plus surprenant, le malien Mamadou Prince Koné, que celles-ci ont fait l’objet d’un travail léché et riche en ingrédients. Pianos, orgues, guitares, mais aussi cuivres, boites à rythmes, quelques chœurs bien sentis et une apparente ribambelle d’instruments vintage accompagnent le chant de notre berrichon dont le grain de voix a été bichonné et mis en valeur comme jamais auparavant. Avec une variété de paris artistiques inédits dans le répertoire de notre français, Courchevel offre une multitude de perspectives dont on n’a pas fini de faire le tour.

Il est difficile de parler de cet album sans s’impliquer complètement, sans parler à un moment ou à un autre à la première personne, tant son écoute fait appel à un vécu ou à des sensations familières. Pour cette raison on sera sûrement amené à lire tout et son contraire à son sujet. Mais en ce qui me concerne, en tant que grand fan de Rio Baril, et bien qu’ayant été pris à contre-pied par ce troisième essai, rarement un disque ne m’aura finalement autant touché que celui-ci.


Site officiel : http://www.florentmarchet.com/
Myspace : http://www.myspace.com/florentmarchetmusic
Album en écoute sous Spotify
Vidéo : Voir la vidéo Florent Marchet - Narbonne Plage (live)Florent Marchet - Narbonne Plage (live)

Chroniques - 22.10.2010 par Pol
 


Articles // 25 novembre 2010
Top albums - octobre 2010

L’attente, devenue coutumière pour les votants du Forum Indie Rock qui ont rarement un mois à passer sans quelques sorties longuement anticipées, a revêtu les formes les plus diverses en ce mois d’octobre dont les lauréats au nombre de cinq arpentent également des univers diamétralement opposés. Rapide tour d’horizon en prose, en images et bien sûr en (...)



Florent Marchet à Courchevel cet hiver

Pas d’info people ni de date de concert relatives à cet intitulé, mais bien l’annonce très attendue du nouvel album de Florent Marchet. Le berrichon reviendra à l’hiver 2010 pour nous présenter sa troisième création personnelle déjà baptisée Courchevel. Et si le travail studio n’est a priori pas encore bouclé, on sait d’ores et déjà que l’on retrouvera (...)




indie rock mag - IRM des musiques actuelles


mercredi 21 août 2019


àýlaýune



surýlesýplatines


nouveauxýmédias



IRMýXýTP


ligneýdeýmire


selectionýirm


friends